Pourquoi le Tour de France va égayer votre mois de juillet

mercredi 21 juin 2017


Je sais ce que vous vous dites en lisant le titre de cet article. Que de toute façon je suis une vendue, que je dois forcément vous dire que le Tour de France va égayer votre été comme il va faire vibrer le mien parce que si je ne suis pas corporate, je suis forcément une mauvaise attachée de presse. Je suis programmée pour vous dire que le cyclisme c’est génial, que ce soit d’ailleurs du cyclisme masculin ou du cyclisme féminin. Mais en vrai de vrai, c’est la vérité.

Vous le savez peut-être si vous me suivez sur Instagram ou si vous avez déjà googlisé mon nom et êtes tombé sur mon Linkedin, je suis attachée de presse sport pour une grande entreprise français et cette grande entreprise est propriétaire d’une équipe cycliste. Depuis que j’ai commencé à ce poste en octobre, j’ai appris à vivre, manger, dormir et respirer vélo. Je ne rate (presque) aucune course, je suis fan du prochain vainqueur du Tour de France (que vous ne connaissez pas encore mais c’est une petite pépite bretonne) et je crie à chaque arrivée. Bon sur ce dernier point, il faudrait que je m’assagisse car je crois que mes collègues dans l’open space ne comprennent pas comment un mec sur un vélo qui lève les bras peut me procurer autant de joies mais bon… Supportrice ou pas.

Soyons tout de même honnête, ce n’est pas parce que j’ai appris à me passionner pour le cyclisme que cela ne m’intéressait pas avant. Mon grand-père a toujours regardé le Tour et mes étés étaient bercés par la voix de Jean-Paul Olivier et les exclamations de Gerard Holtz. Cela m’a malgré tout formé une petite culture cycliste que je peux ressortir aujourd’hui et qui me serre à montrer que je ne suis pas qu’une nana qui attend son cycliste mais qui en connaît un petit peu. Oui parce qu’entre nous le cyclisme c’est un peu une mafia et je rentrerai dans les détails un jour de ce petit monde où tout le monde se connaît et où tu ne travailles pas si tu ne rentres pas par l’aide de quelqu’un mais aujourd’hui, je suis là pour vous donner envie de suivre le Tour de France !

Petit un, choisissez un coureur, que vous connaissez ou non et soyez son supporter. C’est plus facile de se passionner pour quelque chose quand on y crée un petit intérêt. Au bureau on se crée des teams sur un fantasy et du coup, au delà des coureurs de l’entreprise, on en découvre d’autres et on se passionne pour de nouveaux profils. Dites vous que vous allez suivre le parcours de Voeckler ou de Galopin et chaque jour, suivez leur avancée.

Petit deux, même si maintenant France TV va diffuser toutes les épreuves, tout du long et que ça va être chiant à mourir, vous en apprenez beaucoup sur la France, ses monuments et ses petits villages. C’est ce qui faisait que ma grand-mère regardait avec nous le Tour. Papy avait le côté sportif, Mamie le côté patrimoine et quoi qu’on en dise c’est très intéressant d’en découvrir davantage sur notre belle France.

Petit trois, je conçois que quand les cyclistes roulent sur du plat c’est chiant, quand c’est des petites bosses aussi et quand vous ne vous y connaissez pas vous ne comprenez pas pourquoi l’échappée n’ira jamais au bout alors de manière progressive. Mettez vous au cyclisme progressivement et allumez la télé pour les 30 dernières minutes d’une étape. C’est le final le plus beau avec soit un sprint très intense, soit un grimpeur qui va tout donner, seul pour aller chercher une victoire.

ici, c'est le paysage quand on monte à la Planche des Belles Filles 
et ce sera noir de monde cet été pour la cinquième étape

Petit quatre, le Tour de France. Je ne sais pas si vous vous rendez compte de ce que représente le Tour. C’est l’image de la France dans le monde, c’est l’image populaire de ces routes de campagnes qu’on emprunte à vélos et où on crée de la ferveur grâce à la caravane et quelques coureurs qu’on verra que 10 secondes. C’est le seul événement aussi populaire et gratuit. Il rassemble les français sur les routes pendant 3 semaines, crée des audiences phénoménales. Sportivement c’est l’un des plus beaux événements, accessibles à tous, franchouillard mais vrai. Il n’y a pas de business, pas de milliards bien que quelques millions. Ce n’est pas le Justin Bridou mais le Cochonou et c’est tout ce qu’on aime.

Enfin petit cinq, parce que comme de nombreux sports, on essaye de davantage médiatiser l’angle féminin et que pendant le Tour, il y a La Course by Le Tour où des équipes féminines font quelques heures avant les garçons la même étape (le jeudi 20 pour l’Izoard et le samedi 22 pour le contre la monte à Marseille). De quoi montrer qu’il y a autant d’intensité, autant de force et de courage et que hommes ou femmes, sur un vélo ils sont tous extraordinaires. Franchement, j’ai tellement de respect pour nos nanas qui vont grimper l’Izoard. Moi, il n’y a que le plat qui me va et elles, elles font des côtes à plusieurs %. Rien que pour ça, elles valent des encouragements et surtout, il faut continuer à soutenir l’essor de ces dames.

Franchement, regardez un final d’une étape. Au moins une fois pour comprendre ce que représente le Tour de France pour les français mais aussi pour quelles raisons on se passionne pour un sport comme le cyclisme. Parce que dès qu’on passe la flamme rouge, c’est l’un des sports les plus combatifs que je connais et parce qu’on y développe plus de stratégies qu’on y pense. Le cyclisme c’est un sport d’équipe un peu individuel sur la fin, un sport de stratège car il faut avancer en essayant de s’économiser pour les autres étapes, un sport de recherche pour améliorer les vélos ou même les combinaisons, bref c’est un sport complet et on a tellement à frissonner en y étant attentif.

Je suis très curieuse, j’aurai souhaité savoir si vous regardez de temps en temps le Tour de France ? 
Est-ce que notre génération arrive à se passionner pour cet événement et qu’est ce que ça représente pour vous ?
D'ailleurs, dites moi en commentaires si vous souhaitez d'autres articles sur le cyclisme pendant le Tour pour en apprendre plus ou si c'est un sport qui ne vous intéresse pas :)


Prenez soin de vous 

No Comments

Enregistrer un commentaire