Live review : Jabberwocky

mercredi 3 mai 2017


Il y a deux vendredis de ça, j’ai été voir Jabberwocky en live à l’Olympia. Au programme : un set électrisant pour fêter les 6 semaines de la sortie de leur dernier EP « Make ».

C’est simple, cet EP et les 4 titres qui l’en compose, je les écoute en boucle (surtout par jour de pluie) depuis début mars. Il faut dire qu’en un an et demi, le trio nous avait manqué et leur musique qui se lie avec agilité en bo de pub n’était plus.
Avec ces quatre titres, on retrouve toujours les sonorités électro mais c’est plus dansant, plus tropical. Peut-être est-ce dû aux voix féminines qui viennent se greffer sur ses morceaux ou juste une direction plus chaude. Cet EP pourrait également être la bande originale d’un film qui parle d’amour parce qu’au delà d’une chanson, c’est dans un moment que vous plonge ces titres.

En live c’est presque même plus entraînant avec ce trio aux manettes qui vit sa musique comme si il était dans le public et deux voix pour ne pas que ce set se transforme en soirée en boîte mais en vrai moment de partage. A l’Olympia, on a retrouvé Tessa B, qui pose sur le titre « Honeymoon » de l’EP, et Opé Smith, pour rajouter ce grain soul. Lui c’est un peu comme Rationale l’autre soir, quand il commence à danser, vous complexez mais il apporte une touche masculine douce et house aux titres de Jabberwocky. D’ailleurs, malgré un EP très féminin, ils ont annoncé la couleur au média musique de Canal+, Jack : on devrait retrouver davantage de voix masculines sur l’album à venir. A en juger de ce qu’on a attendu ce soir là, c’est une excellente nouvelle.

Alors récapitulons.
Si vous n’avez toujours pas écouté « Make », ce mardi gris est le jour idéal pour brancher vos écouteurs et mettre un peu de soleil dans votre cœur (et en plus je vous donne le lien : ici) !
Si vous avez l’occasion d’aller voir Jabberwocky en live, sautez sur l’occasion car non ce n’est pas un set électro sans échanges et communication avec un mec qui balance son bras en l’air (j’espère que vous voyez de qui je parle) mais un set qui vous fait chanter, danser et qui vous permet d’entendre en live leurs premiers succès.
Et parce que Jabberwocky c’est aussi une identité visuelle, une pochette d’EP avec ces petites figurines qui les représentent et qu’on retrouve dans leur clip Late Night (aussi ma chanson préférée de cet EP).


En attendant de les avoir en live, il y a aussi leur performance au Cercle à revoir (et si vous doutiez encore ça devrait vous convaincre).

Allez bisous et beau mercredi 


No Comments

Enregistrer un commentaire