Vendredi soir c'est Pete Doherty

lundi 20 mars 2017

L’année dernière, presque le même week-end, les Nuits Claires posaient leurs valises au Yoyo pour la deuxième édition du festival avec notamment Yall, Josef Salvat et surtout mes coups de cœur de cette soirée Her et Postaal. Cette année, la fête continue toujours plus folle et avec de nouveaux talents. Ce week-end, c’est au Yoyo que vous allez enflammer le dance floor.


Avec les Nuits Claires, Marie Claire a touché juste puisque le magazine propose une belle scène musicale avec peu de grosses affiches mais qui attirent assez l’attention pour découvrir d’autres artistes qui ont déjà l’air géniaux à les entendre sur Spotify.

Le vendredi, c’est pour Pete Doherty qu’on débarque parce qu’on est tous plus ou moins curieux de savoir s’il va faire son apparition sur scène mais surtout de savoir à quoi ça ressemble un concert de Pete Doherty. Il est vrai qu’on a l’image publique de lui mais on oublie souvent son image artistique et rien que pour casser cette idée toute faite et se construire son avis, vendredi soir c’est au Yoyo qu’on est. En plus, entre nous, j’ai été écouter Holy Oysters par curiosité (et parce que je trouvais ça bizarre un nom de groupe avec le mot « huitre » dedans) et je ne pense pas avoir trop tort en vous disant qu’ils devraient assurer en live. C’est un peu cet électro psychédélique sur lequel on adore planer en balançant nos bras de gauche à droite en sachant qu’on est en train de graver cette image dans notre tête pour en faire un super souvenir.

La tête d’affiche du samedi c’est massivement The Shoes en DJ Set (qui sont géniaux je ne reviens pas là dessus et mon frère pourrait vous en parler pendant des heures) mais la vraie pépite à laquelle vous ne vous attendez pas, c’est Broken Back. Comme beaucoup j’avais entendu son album sans y faire trop attention. C’était bien mais c’était un peu trop tout ce qui passait à la radio, tout ce qui était actuel. J’ai vite compris mon erreur quand je l’ai vu en live l’autre jour aux Victoires de la Musique. Je l’ai trouvé très fort, très engageant avec le public, à vous donner beaucoup plus envie de danser que quand je l’écoutais dans ma voiture. En trois minutes je me suis dit que si j’avais l’occasion de le voir en live, je sauterai sur l’occasion. Et vous devriez faire de même ! Même soirée, autres artistes avec Kiddy Smile pour les pas électro tonique alors que Feynman proposera un électro plus chill et house, que j’aime davantage d’ailleurs.

Je garde un très bon souvenir de l’édition 2016 car au delà des beaux noms, j’avais découvert des artistes que je suis et que j’écoute toujours aujourd’hui. Avec cette nouvelle édition, les Nuits Claires réitèrent ce pari de surprendre son public avec des nouveaux talents qui méritent de se faire connaître. En ce sens, booké vos soirées de ce week-end car vous ne devriez pas regretter les rencontres qui vous attendent au Yoyo et pour les places, ça se passe ici.

Prenez soin de vous,
Romy 



No Comments

Enregistrer un commentaire