Mea culpa

dimanche 11 septembre 2016

Est-ce que le titre de cet article est inspiré de Souf ? Totalement.       A défaut d’écouter Souf dans ma vie de tous les jours, il faut dire qu’il passe souvent à la radio et que le seul endroit où j’écoute la radio est dans ma voiture. Vous allez vite comprendre mais je vais vous parler de ma voiture, la fameuse Romymobile, dans cet article et donc l’idée de vous parler de ceci m’est venue en conduisant pendant que cette fameuse chanson « Mea Culpa » passait à la radio. Il faut aussi savoir que je déteste la publicité à la radio donc dès qu’il y a une pub, je change de station ce qui parfois me fait atterrir sur des radios que je n’écoute jamais mais au moins aucune chance d’entendre une publicité pour le carburant moins cher.

Après cette introduction digne de ce nom, venons-en au sujet du jour : ma peur de conduire. J’ai développé cette peur au mois de Juin par hasard après que ma voiture ai fait plusieurs bruits bizarres et que j’ai eu peur qu’elle explose en plein trajet. J’ai patiné mais je me suis aussi trompée d’essence et en plus de cela je faisais régulièrement de la route or j’ai une citadine donc la route, non merci. Conduire et prendre ma voiture étaient devenus une source d’angoisse quotidienne. Je paniquais dès que je tombais dans un bouchon, il fallait que je me parle à moi même à voix haute pour me rassurer, que j’ouvre les fenêtres pour me sentir vivante, je restais constamment sur la file de droite pour être proche de la bande d’arrêt d’urgence… Bref, j’avais l’air d’une psychopathe au volant. Puis j’ai décidé d’éviter de prendre le volant pour calmer ces angoisses. Je les pensais disparues puis l’autre jour ça m’est revenu et j’ai compris un truc : j’ai peur quand je conduis seule.

Dès que je suis accompagnée, que je fais la causerie à mon voisin, pas de souci, tout va bien mais dès que je suis seule dans l’habitacle alors je me mets à m’imaginer les pires scénarios. Je crains que ma voiture commence à fumer, que je crève une roue, que je perde encore le miroir de mon rétro gauche qui fut un temps tombait tous les jours… Oui je vous ai déjà dit, je suis une psychopathe. La vérité c’est que quand je suis avec quelqu’un, je me dis que même s’il m’arrive un souci, on arrivera à le régler alors que moi, seule avec ma voiture, je pense mourir de faim après être tombée en panne car je ne sais ni qui appeler, ni quoi faire. On a beau dire mais toutes ces situations que je vous ai énoncé précédemment personne ne nous prépare à y faire face.

A l’auto-école on nous apprend à conduire certes mais c’est à peine si on regarde sous le capot. Je l’ai fait une fois, la veille de passer mon permis. On n’est pas préparé à tomber en panne, je veux dire qu’on nous montre à peine où se trouve le réservoir d’huile. Alors vous me direz qu’il faut que j’ai un peu de curiosité mais malgré tout l’amour que je porte à la Romymobile pour moi ce n’est qu’une merveilleuse invention qui me permet de ne pas dépendre des transports en commun. J’en vois l’utilité mais le côté matériel me passe bien au dessus. Bien sur, étant une nana qui se doit de tout contrôler dans sa vie quand je ne sais pas faire quelque chose je panique et vu que je sais que je ne saurai gérer un imprévu qui m’arriverait un jour avec ma voiture, je panique d’avance. J’ai donc la peur de conduire, et je vous laisse imaginer mon état quand en plus de conduire seule il pleut à torrent et que je ne vois plus où me mène la route.

Bon sinon, j’ai trois ans de permis aujourd’hui, vive la Romymobile et vive le code de la route.
D'ailleurs il serait vraiment trop bête que vous fermiez cette page sans connaître la chanson qui a donné son titre à cet article. Ne me remerciez pas, c'est un plaisir ;)




A tout hasard, est-ce que vous aussi vous n’aimez pas conduire seule ou suis-je vraiment une grande psychopathe ?


No Comments

Enregistrer un commentaire