Le pouvoir de la lingerie

mardi 27 septembre 2016


Il me semble qu’on a tous un regard différent sur la lingerie. 

Quand vient l’adolescence, il n’y a rien de très sexy à s’acheter ses premiers sous-vêtements. Il n’y a pas de notion d’élégance ou de séduction, il faut tenir notre poitrine. On a un rapport complexe, parfois humiliant à cela. L’achat de son premier soutien gorge est timide, maladroit. Il passe inaperçue ou fait la une du repas de famille le soir. Et puis on grandit, le rapport se modifie. Ce qui était pour nous, intime, peut être dévoilé. Il y a la recherche d’autre chose qu’un simple outil qui nous permet de ne pas nous casser le dos avec les citrons, oranges, melons, pastèques (rayer les mentions inutiles) qui poussent devant (de toute façon on n’est jamais content de ce qu’on a). Dans les vestiaires de sport, on envie celles qui ont des seins et celles qui en ont trop envient celles qui en ont moins parce chaque séance de sport c’est deux soutien-gorge de sport pour essayer de survivre au 3x500 sans se détruire la colonne vertébrale. A ce niveau là, le E, le F, il y a d’abord une recherche de nécessité plus que de plaisir. Il faut quelque chose qui tienne bien plutôt que quelque chose d’élégant.



Je pense que la lingerie c’est magique. Cela a le pouvoir de donner de la confiance en soi aux femmes, de se sentir belle, élégante. C’est la première chose qu’on enfile sur son corps, il faut que ça nous plaise, qu’on s’y sente bien. C’est une arme de séduction, une facette de sa personnalité. Il y a assez de genres, de formes et de couleurs pour convenir à toutes. Il y a même de quoi tricher un peu avec un push-up et alors ? La lingerie la première étape du sentiment de beauté. Si on ne s’aime pas dans ce qu’on porte, déjà à cet état-là alors il sera plus difficile de plaire, d’avoir envie de plaire. La lingerie est là pour qu’on puisse se plaire à soi même. Pour aimer, il faut d’abord s’aimer après tout. On peut avoir une relation complexée ou décomplexée avec son corps et dans celle-ci, nos dessous jouent un rôle plus important qu’on ne le pense.


Alors il y a ces moments où on veut complètement se renouveler, comme pour affirmer sa personnalité, prendre un nouveau tournant dans sa vie. Comme après une rupture. Il va y avoir des périodes où on va acheter trois ensembles en un mois et puis rien pendant 6. Bon la vérité c’est que ce n’est absolument pas donner de se sentir belle, élégante, sexy. C’est hyper cher même. Il faut guetter les soldes, dénicher les bonnes affaires mais quand on a une pulsion compulsive, on achète en soldes ou non. Et puis, on a ce don de regarder ce qu’il y a ailleurs. Ces marques comme Victoria Secret qui nous donnent mille complexes mais surtout qui ne sont pas si exceptionnelles. Victoria Secret est une marque assez cool mais je n’ai pas trouvé un seul soutien gorge pas rembourré en entrant dans leur boutique. C’est beau, parfois très simple et très élégant mais impossible d’y acheter un ensemble par exemple (ou alors à 200 euros parce qu’il y a un mini diamant au milieu et que ça fait gonfler les prix). Moralité de l’histoire : nos marques françaises sont tout aussi bien. On n’a pas besoin d’une marque iconique pour être belle, on a besoin d’aimer ce qu’on porte. On ne sera pas plus sexy en Victoria Secret qu’en Etam Lingerie. Vraiment.


D’ailleurs c’est la fin de ce mini monologue parce qu’il y a le défilé d’Etam Lingerie ce soir. Un vrai show à l’américaine comme ils s’en inspirent avec du côté de la programmation musicale The Avener, Marina Kaye, Dua Lipa et Minuit. On va y voir défiler de très jolies filles, très bien foutues, aux formes dont on rêve. On va se dire que ce qu’elles portent ne nous ira jamais et c’est faux. Oui on n’a pas le même corps mais ce qui compte c’est qu’on se sente belle, pas qu’on se compare à la terre entière. La lingerie elle est pour nous, notre moitié, notre intimité pas pour la terre entière et c’est pour ça qu’il faut se sortir de la tête qu’on n’est pas assez belle ou assez mince tant que ça nous plaît à nous. C’est notre pouvoir à nous, sans que personne n’ait à influer, décider pour nous. C’est personnel et sensuel. C’est une relation à apprivoiser qui a de grands pouvoirs sur votre façon de vous sentir confiante, belle ou bien séductrice. Alors le live show d’Etam ce soir, regardez-le. Regardez-le pour apprivoiser cette relation, ce charme, cette envie de vous sentir belle dans vos dessous. Ne regardez pas le mannequin, regardez l’habit, le pouvoir qu’il pourra avoir sur vous parce que la lingerie est finalement la meilleure amie de la femme, celle qui fera d’elle une femme forte, fatale ou bien intrigante et mystérieuse. 

Et pour vous, quel est le pouvoir magique de la lingerie ? 
A quoi l'associez-vous ?



No Comments

Enregistrer un commentaire