Wild World x Bastille

mercredi 14 septembre 2016


Bastille, le retour !
Après la sortie de « Bad Blood » il y a trois ans et la résonnance de ce premier opus, on ne pouvait être qu’impatient de découvrir « Wild Word », deuxième album du groupe britannique. Impatient et puis réticent finalement. On avait forcément une appréhension, savoir s’il serait à la hauteur de leur premier promesse, fédérateur avec des hymnes percutants et puis j’ai compris en les voyant en live à Rock en Seine que la question ne se posait pas. Durant leur heure de set, ils ont enchaîné titres d’hier et d’aujourd’hui dans une certaine harmonie qui aurait pu nous faire croire que toutes ces chansons venaient du même album. Dans ce nouvel album, ils ont gardé leur recette d’enfer : s’inspirer de la pop culture, captiver, intéresser et concerner. Cet album dénonce beaucoup de choses comme cette façon qu’on a de regarder ces informations dramatiques sans savoir comment agir et de cette manière, s’attache toujours aux faits historiques et à la société d’aujourd’hui. C’est un opus pop, hip-hop et politique et voici 10 bonnes raisons de l’écouter.

  1. Pour la voix de Dan Smith, le chanteur du groupe, qui une fois la première note prononcée vous donne envie de l’écouter des heures entières.
  2. Pour « Good Grief » qui malgré un thème sur le deuil arrive à avoir cet air euphorique pour nous faire relativiser le passé afin d’avancer dans le présent.
  3. Pour ces extraits piqués aux films de science fiction des années 70/80 et qui donnent un air dramatique mais surtout qui font écho du monde d’hier dans le style musical d’aujourd’hui avec « Winter Of Our Youth ».
  4. Pour « Send Them Off » qui résonne comme un hymne à l’affirmation de soi et à la liberté.
  5. Pour « Warmth » et ce sentiment de sécurité qui résonne, cette envie qu’on nous sert dans les bras pour nous protéger de l’extérieur.
  6. Pour « Two Evils » qui au son d’une balade exprime le conflit entre le bien et le mal, entre ces deux petites voix dans nos têtes qui entre générosité et égoïsme ne savent plus comment réagir face aux événements de tous les jours.
  7. Pour « The Currents » qui dénonce ses mots qu’utilisent les politiques de façon trop banale qu’ils en perdent la véritable valeur, le sens, et choquent ainsi les populations.
  8. Pour cet effet que Dan Smith est Monsieur Tout Le Monde avec ses peurs et insécurités à travers « An Act Of Kindness ».
  9. Pour cette dose d’histoire dans « Four Walls » qui fait référence au personnage de Truman Capote dans le roman « De Sang Froid ».
  10. Pour le plus de guitare, plus de batterie, plus de rythmes à travers de l’électro, du hip-hop et des synthés de qualités. Pour cet air radio-friendly qui nous permet de dédramatiser les mots à la première écoute tout en interpelant la conscience à la seconde.

Cet album représente finalement plus que de la musique mais une réflexion sur le monde actuel, le monde extérieur, notre place dans la société pour apporter notre petite contribution qui en fera un monde meilleur. La contribution de Bastille ce sont ces chansons qui dénoncent, unissent et nous font danser. Notre contribution peut être de partager leur message pour que cet album soit l’hymne d’une génération engagée. C’est pop mais pas seulement parce que ça captive celui qui écoute cette musique comme jamais. C’est musicalement ce qu’on trouve sur NRJ mais dans les mots, c’est le message de France Inter. 

D'ailleurs après les avoir vu à Rock en Seine, je vous conseille de prendre vos places les yeux fermés pour leur concert parisien le 2 février au Zénith de Paris.

Suivez Bastille sur Facebook, Twitter, YouTube

Avez-vous une raison supplémentaire de conseiller cet opus ?
Qu'en avez-vous pensé ?

No Comments

Enregistrer un commentaire