Women will still rise

dimanche 7 août 2016

Who run the world ? GIIIIIIIRLS.
Non je n’ai pas été au concert de Beyoncé au Stade de France le mois dernier mais je ne sais pas, en ce moment je suis éprise d’un élan de féminisme valorisation des femmes que j’aime et que j’admire et dont je trouve qu’on ne parle pas assez. Nous sommes actuellement au cœur des Jeux Olympiques et je trouve qu’on parle trop de ces hommes aux gros muscles et pas assez de ces brillantes femmes, de ces chances de médailles et de ces espoirs à venir.


__ Il y a par exemple cette jeune triathlète Cassandre Beaugrand qui est juste extraordinaire. Je ne suis pas sûre qu’elle décrochera une médaille à Rio car elle est encore jeune mais elle est là pour se construire de l’expérience, pour forger son mental. Elle était l’espoir de Laurent Vidal lors des Etoiles du Sport 2014 et elle était tout simplement impressionnante. Timide mais toujours souriante, elle est le premier espoir à avoir franchi la ligne d’arrivée du raid de 13km dans la neige avec Fred Belaubre. Je me souviens de sa silhouette longiligne écoutant les récits de ces champions qui leur confiaient leur expérience, les bons et les mauvais choix de leur carrière. L’année dernière elle a fait le choix de quitter son père qui l’entraînait jusqu’alors et même si ça n’a pas dû être une décision facile à prendre, du haut de ses 19 ans aujourd’hui elle l’assume pleinement. C’est une bosseuse qui ne lâche rien, qui sait où elle veut aller et même si elle ne gagne pas l’or à Rio, elle le gagnera un jour.


__ On pourrait aussi parler de la pentathlète Elodie Clouvel, aussi brillante que belle à vous en donner des complexes. Elle se classe 2ème au championnat du monde en 2016, 2ème au championnat d’Europe l’année dernière, elle est très souvent sur le podium des étapes de coupe du monde alors autant dire que c’est clairement une chance de médaille à Rio et ça Nike l’a bien compris en investissant dans la demoiselle. Pour rappel le pentathlon c’est 5 épreuves à savoir l’escrime, la natation qui est son point phare, l’équitation et le combiné qui associe course à pied et tir au pistolet. C’est donc une discipline complète dans laquelle il faut exceller de tous les sens pour gagner des points. La concentration, la sérénité, la maîtrise d’un animal, l’agilité, l’endurance… Des critères auxquelles elle répond avec grâce et sérieux. Non sérieux je vous assure que cette nana est parfaite : intelligente, douée et belle, enfin encore plus belle avec l’or autour du cou.


__ Après l’athlétisme parlons sport de combat et plus particulièrement de boxe avec la prometteuse Estelle Mossely fraîchement médaillée d’or au championnat du monde en 2016. Elle aussi est très jeune, n’a pas encore d’expérience aux Jeux Olympiques mais elle a une grande motivation. Elle a l’expérience des grandes compétitions que ce soit championnat d’Europe, du Monde ou bien les Jeux Européens de Baku l’année dernière. Elle partage sa vie avec Tony Yoka et même si je n’aime pas parler de la vie privée des athlètes, vivre avec quelqu’un qui partage sa passion et qui aussi talentueux que soi, ça forge et ça pousse à se dépasser. Elle est brillante, n’a pas arrêté les études puisqu’elle est en classe à l’école supérieure d’ingénieure Léonard de Vinci. Estelle Mossely est une chance de médaille pour la France mais au delà d’être une sportive accomplie, c’est aussi une femme brillante, déterminée et semblerait-il au grand cœur.


__ Toujours dans les sports individuels, passons au nautique avec la véliplanchiste Charline Picon. Autant vous dire qu’au premier abord la planche ce n’est pas du tout un sport qui m’attire mais là encore, l’espoir de Charline aux Etoiles du Sport 2014, Adrien Mestre, m’a donné envie d’y jeter au moins un coup d’œil. Soyons honnête, ce n’est vraiment pas facile car en plus d’être en compétition contre tes adversaires tu es aussi en compétition contre la nature à savoir le vent et la mer. Pour tenir sur sa planche, il faut être tenace, gainé et bien entraîné. Bien que 8ème au dernier Jeux Olympiques, Charline a eu 4 ans pour s’améliorer et a depuis décroché deux titres de championne d’Europe ainsi qu’un titre de championne du Monde en 2014. Elle aussi est douée, en confiance et connaît le terrain de jeu de Rio où elle a l’habitude de venir. Tout comme Elodie Clouvel aura à cœur de décrocher une médaille pour son ami Alexis Vastine, Charlie Picon était très proche de Camille Muffat et je suis sûre que cela sera source de motivation supplémentaire. Elle a eu 4 ans pour se perfectionner, cette fois-ci c’est la bonne.


__ Et comme on dit toujours un dernier pour la route, finissons par parler cyclisme avec Pauline Ferrand-Prévot. Jeune, elle a 24 ans, mais déjà un palmarès impressionnant auquel il ne manque finalement qu’une médaille olympique. L’année dernière elle est championne de France sur route. En 2014, elle est championne du Monde sur route, de France sur route, du contre la montre. A Rio, elle vient défendre les couleurs de la France sur route mais aussi en VTT. Ces derniers mois, c’est les blessures qui l’ont amoindri mais du coup à charge de revanche, elle est là pour prouver à Rio qu’elle peut rebondir et concurrencer les meilleures. Le point fort de Pauline c’est qu’elle est pluridisciplinaire et c’est son expérience en cyclo-cross, en VTT, sur route, dans les relais qui fait d’elle une candidate redoutable pour les médailles. Elle a de nombreuses cordes à son arc pour atteindre son objectif final. Elle aussi ne manque pas de charme alors associé à sa grande détermination, elle devrait pouvoir faire s’intéresser plus d’un à ses épreuves.

On pourrait citer beaucoup d’autres sportives, toutes ces sportives françaises qui méritent de l’attention comme Aurélie Muller, Clarisse Agbegnenou, Laura Marino mais aussi ces athlètes confirmés tel que Gwladys Epangue, Coralie Balmy ou Astrid Guyart. Je suis certaine qu’on va avoir de belles médailles, de belles prestations et des jeunes femmes qui vont faire chanter la marseillaise et s’élever dans les airs notre drapeau bleu blanc rouge.

Et juste pour le plaisir, on peut rester dans l'esprit girl power avec le clip de Katy Perry en l'honneur des Jeux Olympiques. Promis ce n'est pas un titre à la Waka Waka que vous gardez en tête des jours et des jours ;)



No Comments

Enregistrer un commentaire