5 belles images olympiques

dimanche 21 août 2016

C’est le dernier jour des Jeux Olympiques d’été 2016 et j’ai les larmes aux yeux. Vous devez sûrement me trouver un peu trop émotive mais je peux dire sans l’ombre d’un doute que je vis pour ces moments. Je vis pour les Jeux Olympiques. Je vis pour les Jeux Paralympiques. Je vis pour les grandes compétitions, les grands événements qui nous permettent de vivre de si beau et grands moments. Je vis pour ces larmes lors de la Marseillaise. Les Jeux Olympiques, ce n’est pas quelque chose qu’on retrouvera l’année prochaine. C’est tous les 4 ans et c’est ce qui fait la beauté de l’événement, pourquoi on y est tant attaché. C’est plus de 40 championnats du monde en simultanée sur la quinzaine. En fait, il n’y a pas de mots pour parler des Jeux Olympiques. C’est un événement indescriptible, si fort, si imposant, si incroyable, si vivant.

Il s’est encore passé beaucoup de choses lors de ces Jeux. Il y a eu des joies, des peines, des surprises, des déceptions. Il y a eu de l’or, de l’argent et du bronze. Il y a eu des médailles en chocolat, un peu trop au début si vous voulez mon avis. Finalement on est déjà certain de dépasser notre record de médailles depuis Pékin – sauf si on compte les Jeux de 1900 où on a eu 91 médailles – avec en ce petit matin 40 médailles dont 9 en or et d'autres à venir aujourd'hui (allez Tony!).

L’une des raisons pour laquelle j’aime tant les Jeux Olympiques c’est que ça nous réunit tous. On réunit les passions, les cultures, les hommes. Des gens d’ici et d’ailleurs, aimant plus les sports collectifs ou les sports individuels, passionnés d’un sport mais se prenant au jeu de regarder les autres, portant le voile ou non. Les Jeux Olympiques reflètent le monde tout entier avec ses égalités et malheureusement ses inégalités mais surtout ils font jaillir l’amour qui nous anime tous. C’est ce que je trouve de plus fort : l’amour, la passion, le sport.

Je pourrai conclure ces Jeux Olympiques en vous parlant des plus belles médailles françaises, en vous parlant de mes larmes en regardant la boxe, de mes poings serrés en regardant le demi des femmes en handball, de mes pieds qui trépignent d’impatience quand les épreuves sur l’eau sont repoussées. Je pourrai mais je préfère vous partager l’amour que j’ai vu durant cette quinzaine et conclure sur la plus belle des notes.



La première demande en mariage de ces Jeux de Rio après la défaite de l’équipe féminine de rugby à 7 brésilienne. Une volontaire fait sa demande à sa petite amie, joueuse de l’équipe, et elles vécurent heureuses et eurent beaucoup d’enfants. Du moins c’est tout ce que je leur souhaite.



L’acte de fair-play de ces jeux entre deux athlètes prenant part au 5000 m dames en athlétisme. Nikki Hamblin, Nouvelle-Zélande, et Abbey D’Agostino, Etats-Unis, ont toutes les deux chutés lors de cette course. D’abord Nikki qui a été relevée par Abbey puis l’inverse. Je trouve que l’entraide est belle, que ça montre que les Jeux Olympiques ce ne sont pas que des médailles mais une aventure humaine.


La plus belle image des Jeux Olympiques c’est ce moment où le sportif voit, comprend, réalise qu’il est champion olympique, qu’il a gagné la médaille d’or et alors là à chacun sa célébration. Il y en a eu des très originales à Rio mais ma préférée c’est celle de Nijat Rahimov en haltérophilie. Non ce n’est pas sa petite danse qui m’a beaucoup plu mais ses petits sauts, ses petits bonds comme ceux des super héros dans les jeux vidéos. Je suis fan.


L’image a beaucoup circulé pour interpeler ou bien dénoncer. Dans certains journaux, l’allemande est floutée d’ailleurs parce qu’il ne faut pas montrer le corps de la femme dans beaucoup de pays du Moyen Orient. Je trouve cette image magnifique car elle illustre la liberté de faire ce qu’on veut de son corps en l’exposant ou bien en choisissant de respecter sa culture et sa religion en se couvrant. Les égyptiennes ne sont pas les seules à s’être couverte lors de rencontres et on a retrouvé ces combinaisons intégrales en natation ou bien en athlétisme. Au moment où le débat sur le burkini est grand, j’ai juste envie de répondre : faisons ce que nous voulons de notre corps. Si ça ne dérange pas autrui de croiser des nudistes alors pourquoi empêcher certaines personnes de se couvrir.


Pourquoi je vous partage cette interview de Yohann Diniz ? Parce qu'avec l'abnégation dont il a fait preuve, la force, le courage, l'envie, il a tout simplement été héroïque et je préfère partager ces images que celles de son parcours. Il n'a pas de médailles autour du coup mais il a livré une belle bataille. C'est aussi ça le sport, repousser ses limites. Et c'est aussi de l'amour dans un sens, l'amour pour son sport, sa discipline, pour donner de la reconnaissance à ses entraîneurs, à son DTN. Il n'a rien lâché et mérite la médaille d'or de la combativité.


Et vous, quelle image vous a le plus marqué lors de ces Jeux Olympiques de Rio 2016 ?
Une médaille, une victoire, un record, une défaite... ?


No Comments

Enregistrer un commentaire