Clichés de finale

mardi 12 juillet 2016


Oui, je sais ce que vous vous dites : Romane t'es chiante, l'Euro c'est terminé et en plus on a perdu.
Loin de moi l'idée de remuer le couteau dans la plaie, je suis aussi triste que vous si cela peut vous rassurer mais j'ai envie de prolonger l'Euro quelques jours, pour le plaisir. C'est comme si c'était trop simple de dire au revoir en une soirée à quelque chose qu'on a attendu 6 ans, qu'on a tant désiré. Et puis ça va, ce n'est pas comme si je parlais tous les jours de football, je peux bien prolonger le plaisir en attendant le début des Jeux Olympiques. Bien que si vous y tenez je peux vous parler du Tour de France mais je trouve que ce n'est pas très facile de parler de cyclisme et je pense que là, je vais perdre la moitié de la caravane.

Il y a 18 ans, nous étions champion du monde. La France soulevait le trophée. Laurent Blanc embrassait le front de Barthez. Zidane était l'idole de tous les français. On parlait de génération "black blanc beurre". 18 ans plus tard il n'y a pas eu de coupe mais il y a toujours une belle génération qui nous offre de grandes émotions. Certains l'appelleront la génération Griezmann, d'autres "black blanc coeur". Peu importe finalement. Ce qui importe c'est l'union de cette équipe, la famille qu'elle est devenue malgré les absents. On a été privé de Zouma, Varane, Diarra et ça ne nous a pas empêché d'aller en finale. Il ne faut jamais partir vaincu, les surprises peuvent être belles. 

C'est l'avant dernier article sur cet Euro, promis. Quelques photos de cette soirée pour ne pas oublier et pour partager depuis mes yeux, ma place, ce que j'ai eu la chance de vivre. Il y aura un dernier article. Un dernier pour faire le bilan, pour parler de cet Euro à 24 et je tournerai la page. Une page gribouillée de souvenirs, d'images, de mots.. Une page lourde mais si belle, que l'on oubliera jamais.














No Comments

Enregistrer un commentaire