Focus Chantier des Francos : Jackie Palmer

mercredi 13 juillet 2016


Les Francofolies débutent aujourd'hui et j'avais envie de mettre un peu à l'honneur l'initiative du festival à travers le Chantier des Francso. C'est à mon sens pas juste un tremplin qui met en lumière les talents émergents de la scène française, c'est beaucoup plus. Il y a tout un accompagnement auprès de ces artistes qu'il n'y a pas dans de nombreux tremplins de festival où cela ressemble davantage à un concours. Le Chantier des Francos c'est des sessions ensemble, un accompagnement artistique et même une compilation. J'adore découvrir de jeunes talents en festival mais souvent, ils sont un peu lâchés en pâture face au public, pas aux Francofolies. Pour l'occasion, j'ai pensé qu'il serait intéressant de mettre en lumière quelques uns de ces talents de l'édition 2016. Un focus par jour, une fille par jour. Et ça débute avec Jackie Palmer qui se produit cet après-midi à La Rochelle.

Une histoire

Jackie Palmer, de son vrai nom Sandra Nicolle, c'est une voix qui chante comme elle parle. Une voix blanche qui fait écho dans une mélodie new wave à l'anglaise. C'est un mélange de genre et d'influence. Il y a un univers très britannique entre les pulsations des synthés, la basse indie mais toujours charnelle qui contraste avec ces textes poétiques à la française, ces figures de style et les répétitions qu'elle installe. Elle chante comme elle parle et on se demande si elle compose comme elle parle, subitement, comme si cela relevait de la survie. Les mots sortent si facilement, fluidement. Elle ne passe pas par 4 chemins pour exprimer les personnalités des portes qu'elle croise sur son chemin, son envie d'ailleurs avec les oiseaux migrateurs ou bien la passion de Marc & Louise, fusionnels. Il y a finalement beaucoup de caractère dans ses chansons car elle a une grande maîtrise des mots. Elle sait interpeler et vous répétez les chansons pour mieux comprendre où elle veut en venir. La plume est fine, maline comme son univers à la fois mystérieux mais ne manquant pas d'énergie. J'ai l'impression que tout est question de paradoxe. Son visage angélique qui cache une voix interpellante. Ses douces mélodies qui s'opposent à des déclarations brutales. C'est à la fois solaire et sombre et finalement on a du mal à définir le style de cette artiste qui nous enthousiasme par tant de grâce. Avec son EP, Jackie Palmer embrase la pop française et montre la qualité de la relève qui manie habilement les mots sur des mélodies lumineuses et électriques. 

Ecouter son EP sur iTunes / Spotify

Un clip


Et sur Internet...



No Comments

Enregistrer un commentaire