Fleur bleu et LadyLike Lily

mardi 14 juin 2016




Je pense qu’on était sur une autre planète en 2012 quand l’album « Get you soul washed » de Ladylike Lily est sorti, pareil pour son EP « Blueland » en 2014. L’avantage c’est qu’on ne le regrette pas trop parce qu’aujourd’hui elle propose « Dans La Matière », un EP de 6 titres en français et on a tellement aimé qu’on n’ose pas écouter ses compositions précédentes en anglais de peur de voir notre avis se transformer.

En écoutant cet EP, j’ai eu l’impression de rentrer dans un conte de fée, dans un monde où l’héroïne écrit pour mieux comprendre ce qu’elle vit, où elle couche ses mots après la bataille mais avec toujours beaucoup de tendresse et d’affection. C’est une musique très folk, celle qui accompagne les histoires romantiques dans les films mais son charme, c’est d’être très poétique. Avec cet opus en français, je pense que Ladylike Lily s’est davantage dévoilée à travers ses mots et sa plume et conte l’amour, les histoires sans lendemain avec de vives métaphores qui habillent des mélodies romantiques minimalistes et réconfortantes. On y retrouve une pop charnelle dans laquelle se mêle du clavier, de la guitare et quelques notes électro pour contraster ses mots et son émotion. Entre terre et mer, elle crée ce cocon où se mélange sentiments forts, parfois même la trahison, et berceuse planante.

C’est un EP efficace, court et qui nous conquis dès la première chanson, Bain de Minuit. Mention spéciale pour Mirage qu'on écoute en boucle. C'est petit monde féérique et psychédélique qui nous enivre.

C’est un véritable coup de cœur, charmant et audacieux. Il y a dans ces chansons la recette du succès avec le timbre de voix d’Orianne Marsilli, de son vrai nom, pudique et malicieux mais aussi les mots fins et malins puis la mélodie euphorique et ponctuée. Elle est en concert gratuit demain soir Chez Madame Arthur à Paris et sera le 14 Juillet au festival Les Vieilles Charrues (yeaaaaaah).




No Comments

Enregistrer un commentaire