France - Cameroun, une défense en souffrance

mardi 31 mai 2016


Quand on parle de l’Equipe de France j’ai l’impression qu’on se répète un peu. On parle toujours de nos problèmes de défense, de cette passoire qui nous sert de charnière centrale. Varane avait apporté une certaine stabilité à celle-ci, souvent associé à Sakho ou Koscielny. Ce n’était pas toujours parfait mais il savait handicaper l’attaquant grâce à sa technique et Sakho avait le physique athlétique, il rentrait au contact. Avec ces deux forfaits malgré nous, sans compter celui de Kurt, la charnière est à reprendre. Koscielny était déjà là mais c’est Rami qui revient et on se souvient de ces derniers pas en Equipe de France, compliqués. Lui aussi avait marché un temps avec Mexes puis ça avait commencé à redevenir plus lent. Aujourd’hui il n’y a pas le choix, il faut composer avec les éléments que l’on a et après ce match, il reste 10 jours de grand travail. 

Le point positif c’est que notre attaque a plus ou moins été en place. Durant la première MT, Coman a apporté beaucoup de vitesse en poussant le jeu vers l’avant et en créant des occasions. Il est notamment à l’origine du premier but de Matuidi. Une belle action collective après 20 premières minutes qui manquaient de création. Ensuite c’est Pogba qui vient servir Giroud avec un très bon centre. Puis Dimitri Payet nous sert un coup franc direct. Vu comme ça c’est plutôt positif, deux buts d’actions collectives et un sur coup de pied arrêté. On montre qu’on est polyvalent pourtant on a peiné à faire monter le ballon. Il y a souvent eu trop d’espaces au milieu, un pressing dont on a eu du mal à se débarrasser et trop de transversales qui ont empêché de poser le jeu et de le maîtriser. 

Quand on regarde le score final, on gagne 3-2. On a montré une belle réaction en attaque, de l’idée dans le jeu et la technique de Griezmann va encore muscler cet avant. Malheureusement l’arrière est à la traîne, lent, en retard. La charnière centrale a fauté sur les deux buts mais Evra et Sagna n’ont pas plus apporté sans créer d’espaces dans les couloirs. Le défi bleu reste cette défense car marquer des buts c’est bien et j’ai l’impression qu’on sait faire mais si c’est pour en prendre tout autant, c’est ce qui nous empêchera d’avancer dans la compétition de l’Euro 2016.

Et vous, à qui va votre distribution de bons et mauvais points ?


No Comments

Enregistrer un commentaire