Une Romymobile qui brille

dimanche 3 avril 2016

Cela fait longtemps que je ne vous ai pas parlé de ma tendre relation avec ma voiture, la Romymobile. Tout se passe bien. On était toutes les deux super contentes de se retrouver et de reprendre nos trajets du week-end. C’est ma fidèle compagne. Celle qui me ramène saine et sauve à la maison, qui m’évite d’attendre le bus dans le froid, dans laquelle je peux manger quand il pleut dehors. Ma voiture c’est encore mieux que ma meilleure amie. Sauf qu’alors que nous menions une vie plutôt tranquille, ma maman m’a fait la remarque qu’il serait bien que je pense « à faire une révision un de ces jours ». Mais oui brillante idée maman, je m’empresse de ce pas me renseigner sur ce que c’est ! Première information : j’aurai dû faire une révision l’année dernière, oups. Deuxième information : ça coûte un bras. Je veux dire, elle est mignonne ma voiture mais je n’ai pas signé pour que ce soit un gouffre financier. Après avoir fait mon petit benchmark qualité / prix, j’ai finalement trouvé celui qui me coûterait le moins cher mais bon, moins cher ça fait quand même 111 euros… Et j’ai une petite voiture… Imaginez vous les 4x4… 


J’ai donc pris rendez-vous, un samedi matin, à 9h, un lendemain de festival et si vous pensez que cette information n’est pas nécessaire vous vous trompez.

Vendredi 1er Avril, j’ai prévu d’aller au festival « Les Nuits Claires » qui a lieu au Yoyo. Comme souvent pour me faciliter le retour et ne pas à devoir veiller les horaires de train, je prends ma voiture de bon matin pour aller au bureau et la gare à Boulogne. La journée c’est 5 euros, autant vous dire que c’est un bonheur pour mon porte-monnaie et il y a toujours de la place. J’ai mieux compris pourquoi il y avait toujours de la place quand à mon retour, un peu plus tard dans la nuit, j’ai trouvé ma voiture pleine de merde d’oiseaux (et désolée pour ce mot mais il n’y en a pas d’autres pour exprimer la réalité de la chose). A se demander si c'était vraiment ma voiture....


Je pense que les oiseaux avaient la diarrhée, verte. On aurait cru que quelqu’un avait vomi sur ma voiture, à l’avant, à l’arrière, sur le dessus… C’est bon vous avez l’image en tête ? Imaginez ma tête morte de honte en montant dedans et en m’installant derrière le volant. Par chance il faisait nuit, donc noir, et je priais pour que les gens ne voient pas trop ce qui avait recouvert la carrosserie de mon antre.



Vraiment, j’étais cette voiture qu’on aurait dit qui n’avait pas été nettoyé depuis 6 mois (bon c’est un peu le cas pour l’intérieur mais ça personne ne le voit).
Pas très fière je prends donc la route, morte de honte, jusqu’à chez moi. Je gare ma voiture en espérant ne pas croiser un ancien camarade de lycée. Je monte chez moi. Je maudis ces oiseaux. Je sais que ma voisine qui tient le commerce en bas de chez moi verra ma voiture avant que j’ai eu le temps de partir demain matin. Bon sang, POURQUOI MA VOITURE ?


Samedi 2 Avril, j’ai rendez-vous à 9h au centre auto à 15/20 minutes de chez moi mais il est hors de question que je me pointe là-bas la voiture aussi dégueulasse. De quoi j’ai l’air ? Tout le monde va vraiment penser que je suis négligée, que je néglige ma voiture comme j’ai négligé cette révision. Nuit courte, levée 30 minutes plus tôt que ce que j'avais prévu pour filer la nettoyer. Maligne comme je suis, arrivée devant les rouleaux je programme mon lavage avant de positionner ma voiture. Les volets se ferment, le lavage se lance, ma voiture est dehors à côté de moi. Boulet ? Non juste un peu.


Je me dis donc que ce n’est pas grave, je vais recharger ma carte pour refaire un programme. Je m’excuse face au monsieur à la caisse, je rechigne, je lui dis que je suis vraiment un boulet. C’est le monsieur qui me sourit toujours quand je paye mon plein d'essence. Je recharge ma carte et il m’offre un lavage gratuit, parce qu’il est gentil. Programme court, je n’ai plus le temps de faire plus. Super, ça n’a pratiquement rien enlevé… Enfin si, ça a nettoyé les petites traces mais l’espèce de vomi dégueu est toujours là… Est-ce que j’ai la poisse ou la poisse ? Plus le temps, je file à la révision la mine pas fière, j’essaye de dissimiler mon visage dans mon écharpe pour ne pas qu’on me reconnaisse. Clé donnée, j’en ai pour deux heures d’attente. Youhou, c’est parti pour un petit dej chez Pomme de Pain, pour avancer dans la lecture de mon bouquin du moment, appeler Mamie, remonter ma TL… La base quoi. 11 heures passées, alors que je reprends mon chemin pour aller chercher ma voiture, je reçois un sms qui me dit que ma voiture est prête à être récupérée depuis 9h59. Je viens donc d’attendre une heure pour rien. C’EST BIEN ÇA IMBECILE ? Je crois bien, oui.



Morales de l’histoire :
Je ne garerai plus jamais ma voiture dans cette rue plein d’oiseaux à la diarrhée
Je ne ferai plus jamais ma blonde aux rouleaux de nettoyage
J’économiserai un trimestre en avance la prochaine fois que je devrais faire ma révision
Et c’est déjà pas mal !



No Comments

Enregistrer un commentaire