Aller à un match de football et soutenir aucune équipe

mardi 26 avril 2016


Samedi soir j’ai fait différentes expériences :
celle de retourner au Stade de France et de mettre 30 minutes à rentrer dans le stade
celle de retourner à une finale de la Coupe de la Ligue alors que c’est la compétition que je déteste le plus au monde
celle d’aller voir un match où deux équipes pour lesquelles je n’ai aucune affinité s’affrontent
Vous me direz que cette dernière expérience est un peu bizarre et qu’il y a peu d’intérêt à aller voir des équipes qu’on n’aime pas. Ce n’est pas faux mais ce n’est pas vrai non plus.

Tout d’abord soyons honnête, la première des raisons pour laquelle j’y ai été est que c’était gratuit et que quand on m’a proposé ça vendredi à 11h je me suis dit que ça faisait longtemps que je n’avais pas été voir du football pour voir du football. C’est vrai on va voir du football par affinité, parce qu’on est supporter d’une équipe mais on va très rarement voir du football parce qu’on veut voir du football. Vous suivez ? Toute ma vie j’ai été voir des matchs d’équipes que j’aimais bien et non des équipes qui sont intéressantes à voir jouer car elles pratiquent un beau football. C’est plus dans cette optique que je me suis dit que j’allais aller voir ce match, un peu dans la même idée des matchs que je vais aller voir pour l’Euro. Bien que je doute quelque peu de la qualité du match Turquie – Croatie j’y vais parce que j’aime le football (oui car ça se saurait si je soutenais la Turquie ou la Croatie). Cette finale de la Coupe de la Ligue servait donc de répétition générale avant le 12 juin.


Cette expérience m’a fait remarquer qu’on est beaucoup plus attentif à ce qui se passe autour de nous quand on ne va pas voir un match de notre équipe de cœur. C’est vrai, d’habitude on a les yeux rivés sur les joueurs de notre équipe, là on est impartial. On râle peu importe qui fait la faute. On se lève peu importe qui est prêt du but. On critique tout le monde (bon on le fait aussi d’habitude mais là on le fait encore plus). On se rend compte de l’environnement autour de nous et on en arrive au constat que…

Rabiot a vraiment aucune dégaine sur un terrain de foot et il court beaucoup pour rien.
Le job le plus chiant durant un match de football doit être la captation du son avec ces personnes qui courent le long du terrain une perche à micro dans les mains.
On a des préjugés fous sur les supporters parisiens puisqu’on a doublé leur sécurité au bout de 15 minutes de jeu alors que les lillois ont essayé de craquer trois fois des fumis sans attirer l’attention.
Il est bien triste d’ailleurs le kop parisien sans unité parmi ses groupes de supporters. Je déteste ces gens qui ont décimé notre football populaire.
On devrait arrêter de croire qu’on peut se prendre pour les Etats-Unis en invitant Maître Gims, quelques pompom girls et en jouant avec des lasers verts sur la pelouse. Non nous ne sommes pas au Super Bowl mais à Saint Denis et c’était ridicule. Economisez vos 50 000 euros pour autre chose !
Les envoyés des Emirats sont plus que reconnaissables vêtus du blanc qui symbolise la pureté alors qu’ils viennent faire business et nous arnaquer. Et oui, vous croyez que je ne vous ai pas vu mais je vois tout ! Et vous n’étiez pas très beau.
Je ne comprends toujours pas comment David Luiz arrive à jouer avec autant de cheveux sur la tête sans les attacher.
Quand on soutient personne on n’attend pas pour le superflu et les confettis qui vont avec la remise de la coupe et on évite la cohue dans le RER.

Comme quoi, quand on va voir un match qui ne semble pas nous intéresser, on fait attention à ce qu’on ne fait pas attention à d’habitude. C’est différent et bien sûr je ne le referai pas si ça doit me coûter un bras, c’était l’occasion. Puis malgré tout le match était sympa, les deux équipes ont bien joué, Di Maria a été extraordinaire et Lille n’a pas démérité. 


Ils se sont accrochés et on se voyait presque en prolongation mais c’est là que le PSG fait la différence. Ils ont la technique, la maitrise, la confiance mais ils sont un peu des comédiens de pacotilles tombant dès que l’occasion se présente. Il y a aussi Zlatan qui a servi à rien, loupant toutes ses occasions mais je n’en attendais pas beaucoup. C’est un joueur décisif mais il transpire l’égo et combien de fois certains joueurs ont préféré lui transmettre le ballon plutôt que conclure eux-mêmes. Mais ne soyons pas trop médisants, le PSG est une bonne équipe et donne du rythme à notre championnat en challengeant les autres équipes. On est quand même un peu content qu’ils soient là mais j’insiste cette coupe ne sert à rien sauf à épuiser davantage les équipes de L1 et L2 alors qu’on pourrait simplement se contenter de la Coupe de France. Une histoire d’argent qui n’est pas prête de se clôturer maintenant que Canal + a acheté les droits. Sale histoire les amis, sale histoire.

Bref, j'ai été à la finale de la Coupe de la Ligue en spectatrice impartiale !



No Comments

Enregistrer un commentaire