Dimanche Mamie

dimanche 6 mars 2016


Et joyeuse fête des grands-mères !

Je trouve toujours cela délicat d’évoquer les grands-parents sur le blog car je ne sais jamais si vous avez encore les vôtres, si vous avez eu la chance de les connaître. Les miens ont une grande importance dans ma vie depuis que je suis née alors pour moi il est normal d’en parler, ils font partis de mon enfance, de mon quotidien, mais j’ai toujours peur de blesser, de remémorer des mauvais souvenirs. Ce n’est pas voulu. Parler d’eux c’est ma manière de continuer à les faire vivre mais aussi de souligner à quel point ils m’ont aidé dans ma vie. Je ne me rends d’ailleurs pas vraiment compte si je vous en parle souvent. Je veux dire que mes amis entendent tout le temps parler de ma grand-mère mais je n’arrive pas à me rendre compte si je l’inclus de la même manière dans ce que j’écris ici.

Je crois que je n’avais jamais estimé la valeur des grands-parents jusqu’au jour où j’ai perdu mon grand-père. On a toujours cette impression que nos proches sont des supers héros, que rien ni personne ne nous les enlèvera. Après son départ, je me suis rapprochée de ma grand-mère. Je ne voulais pas avoir les mêmes regrets. C’est malsain mais j’essaye de prendre le maximum maintenant pour mieux surmonter les épreuves qui arriveront un jour, ne pas plonger comme en 2010. Certains diront que je me perds dans ce temps passé à déjeuner avec ma grand-mère, à jouer au Scrabble le dimanche après-midi, à l’emmener faire ses courses à Leclerc, Auchan et Carrefour, à aller chercher du terreau à Truffaut, à ramasser cerises et groseilles, à me disputer avec elle pour faire la vaisselle, à étendre le linge quand elle a mal au dos… Il est vrai que parfois je délaisse ma vie sociale, mon temps avec des amis, pour profiter du temps que j’ai avec ma grand-mère. Il est vrai que ce n’est peut-être pas mon rôle, que j’essaye de la couver, de l’aider au maximum pour qu’elle se fatigue le moins et que de cette manière elle reste le plus longtemps possible à nos côtés.

Ma grand-mère est un pilier dans ma vie comme le sont ma mère et mon frère. Elle fait partie de mon équilibre et je sais que j’ai beaucoup de chance de l’avoir. Je suis toujours attristée quand autrui me dit qu’il n’a pas de relations avec ses grands-parents, qu’il ne les voit jamais. Je n’ai pas de grandes relations non plus avec mes autres grands-parents mais malgré leurs qualités et leurs défauts j’essaye d’avoir du respect. Le respect de l’ainé, de ce qu’il a vécu, de ce qu’il représente pour moi et mes parents. Pour certains, ce temps passé avec ma grand-mère c’est un temps synonyme de corvée alors que pour moi c’est du plaisir. Bien sur que je ne parle pas des mêmes thèmes avec mes amis et ma grand-mère, bien sur que c’est rigolo quand elle essaye de décrire la situation « draguer » par une expression plus polie comme si cela est incorrect dans sa bouche, bien sur que ma grand-mère ne sait pas tout de ma vie et de mes sorties (bien que souvent ma mère me devance sur des sujets) mais je ne cherche pas une amie en allant voir ma grand-mère, je cherche juste une grand-mère. Une grand-mère qui vous apprend à coudre et à tricoter, avec qui vous faites des gâteaux l’après-midi, avec qui vous parlez de comment c’était pendant la guerre, comment la vie à changer, avec qui vous jardinez. Une grand-mère qui vous recommande toujours des tas de livres, qui a aussi toujours de vieilles cartes à sortir quand vous lui parlez d’un endroit. Une grand-mère qui a toujours ce que vous cherchez dans ses cartons. Une grand-mère qui n’est pas émotionnellement expressive mais qui a un cœur aussi grand que la distance entre la Terre et le Soleil. Une grand-mère avec qui vous échangez sur la société, avec qui vous comparez votre vision du monde. Une grand-mère qui vous dit toujours d'être raisonnable, de ne pas trop dépenser d'argent, de vous en tenir à votre budget. Une grand-mère qui vous raconte ses souvenirs de voyage. Une grand-mère qui a mille et une choses à vous partager et que vous craigniez de perdre avant de tout savoir.

Je vous souhaite d'avoir une grand-mère que vous aimez, une grand-mère qui vous apporte ses connaissances, ses passions. Je vous souhaite sincèrement d'avoir une grand-mère aussi attentionnée que la mienne. Je vous souhaite de profiter à fond de tous les moments que vous passez auprès d'elle. Des grands-mères on en a 2, pas 10. Elles sont précieuses alors prenez en bien soin.


No Comments

Enregistrer un commentaire