YANIS, une vague sensuelle

mardi 16 février 2016


La première fois que j’ai écouté Yanis, j’ai eu l’impression de me retrouver dans un univers parallèle. Vous me direz, cela colle au sens de la chanson Hypnotized. Yanis a sorti son EP « L’heure bleue » vendredi et depuis, je cherche un vain un terme qui pourrait coller à son genre. C’est un genre qui n’a pas de nom, où se mélange pop, dance, electro. C’est un genre où les sons sont doux, ils vous bercent mais quelques notes restent accentuées pour nous rappeler la tonalité, les vibrations, l’humeur et surtout la mélancolie. L’esprit synthétique résonne avec tendresse et vos oreilles l’en remercie. A défaut de trouver un genre découlant de la mélodie, j’ai pensé trouver un genre découlant des paroles mais ça ne colle toujours pas. Yanis parle d’amour, de sensation où l’on se perd, où l’on se cherche. Il est ni dans le romantique, ni dans le dramatique. Il est vivant, rafraichissant.

Puisque je n’ai pas trouvé de mot pour définir précisément son genre, j’ai tenté de trouver un artiste qui lui ressemble. Quelques noms me sont venus par la tête mais la douceur de la musique de Yanis ne se retrouve pas partout. Ses mélodies vous plongent dans l’émotion, dans l’évasion. « L’heure bleue » c’est un peu comme un jet lag pas trop bien défini mais un jet lag que vous ne voulez pas voir s’arrêter. Avec Yanis, vous vous laissez d’abord surprendre, c’est différent de ce que vous avez l’habitude d’écouter. Après cela, vous voilà envoûté, pris dans le jeu de la composition. Enfin, une fois que plus rien n’existe autour de vous il est l’heure de complètement apprécier la musique, de se laisser porter.

Yanis est l’un de ces artistes que je nommerai « aux doigts de fée ». Il y a peu d’artistes qui trouvent les bons accords, qui vous proposent un univers équilibré sans étouffé la mélodie avec des paroles et vice versa. Ici, c’est pleinement réussi. Il n’y en a pas trop, il n’y en a pas pas assez. La combinaison est juste et vous êtes même un peu déçu que cet EP comporte que 5 titres. La bonne nouvelle c’est que l’artiste a trouvé son univers, il l’installe et c’est avec impatience qu’on attend d’en voir plus. D’ailleurs, Yanis fête la sortie de son EP avec un concert au Badaboum demain soir à 19h30 avec en première partie Claude Violante. Alors si cet EP vous a plu ou même surpris, vous savez comment occuper votre soirée de mercredi soir.


No Comments

Enregistrer un commentaire