10 questions-réponses sur le tatouage

mercredi 3 février 2016




Vous vous souvenez peut-être, l’année dernière j’avais été faire un tour au Mondial du Tatouage qui se tient à la grande halle de la Villette (ici et ). Bonne nouvelle, le festival est de retour le mois prochain du 4 au 6 Mars !

J’avais été faire une tour un peu insouciante, me demandant à quoi ça allait ressembler de me retrouver avec des dizaines de milliers de tatoués comme si ces gens faisaient partis d’un cercle sous prétexte qu’ils sont tatoués alors qu’ils sont juste comme vous et moi. J’avais fait le constat que ce n’est pas en regardant la tête d’une personne que nous pouvions la mettre dans une catégorie. Il faut arrêter avec ces stéréotypes et cette façon de cataloguer les gens sur leur apparence.

J’en avais appris davantage sur le tatouage, sur les techniques de tatouage notamment celle du bambou et je m’étais surprise à rester plusieurs minutes devant des stands, regardant un artiste à l’œuvre. Vu sous cet angle, je regardais un homme créer quelque chose, une pièce d’art si je puis dire. Cela aurait pu être de la peinture, une poterie, un morceau de musique, je regardais quelqu’un accomplir quelque chose qu’il aime, quelque chose qui existera pour tout le reste de sa vie. Ce n’était plus cette image qu’on a du tatouage pour se la jouer rebelle c’était simplement l’action de créer, de dessiner, d’illustrer. J'ai compris que ce n'était pas l'idée d'avoir un tatouage qui dérangeait autrui mais plus l'idée de transformer son corps. Vous allez penser que je pars très loin mais c'est un peu la même chose que la chirurgie esthétique. Tant qu'on ne le sait pas ou qu'on ne le voit pas, on n'en pense rien mais c'est tout autre une fois qu'on réalise que le nez de son interlocuteur n'est pas vrai. C'est la même chose pour le tatouage !

Le salon est donc de retour et c’est à nouveau 350 artistes, venant de plus de 30 pays différents, qui ont répondu à l’appel. C’est comme l’année dernière de nombreux concours tous les jours pour récompenser les plus belles pièces qu’on a sur le dos, qui sont en couleurs ou en noir et blanc. C’est aussi une bonne ambiance musicale au rendez-vous avec du rock, du trash et des sonorités un peu furieuses (Sticky Boys, Orange Goblin, Hangman’s Chair…). C’est de la bonne nourriture avec de nombreux food truck au rendez-vous pour régaler nos papilles. Alors si vous êtes disponibles le 4, 5 et/ou 6 Mars, la billetterie a encore quelques places en réserve pour vous (mais attention ça s’épuise très vite).

Et alors que je réfléchissais à cette nouvelle édition, je me suis rendue compte que quand on parlait de tatouage on avait toujours les mêmes questions qui nous revenaient à l’esprit. On se demande toujours si ça fait mal, si ce n’est pas un peu cliché, si c’est cher… Je me suis donc dit que c’était l’occasion de demander à Kathleen d’y répondre, qu’on ait la réponse et qu’on passe à autre chose. Kathleen tient le blog Tattoos-Art sur lequel vous pouvez retrouver différents témoignages sur les tatouages.


Est-ce que se faire un tatouage fait vraiment mal ?
Je ne dirais pas que ça fait vraiment mal, c'est une douleur qui est passagère parce qu'elle est présente pendant que la personne se fait tatouer. Et se dire que l'on se fait piquer par une aiguille est assez impressionnant. C'est pour cela que l'on se dit que c'est douloureux. Il  y aussi le fait qu'une personne ne va rien sentir et qu'une autre va presque en pleurer. C'est suivant le degré de douleur que l'on peut avoir. 

Quelle partie du corps est la moins sensible ?
La partie du corps la moins sensible serait surement l'épaule, l'avant-bras, le mollet ou encore les fesses. En gros, là où on sent le moins l'os. Et donc, il y a ces endroits que l'on aimerait se faire tatouer mais qui font vraiment très mal comme le pied, les côtes, les oreilles ou les aisselles. Mais honnêtement, qui irait se faire tatouer les aisselles. 

Et si je regrette mon tatouage dans 5 ans ?
Tu peux regretter ton tatouage dans cinq ans et ce n’est pas grave. Il fait parti de ta vie. Il fait parti de toi. Faire un tatouage n'est pas un acte anodin. Ce n'est pas quelque chose que tu choisis sur un coup de tête parce que tu as vu un motif qui te plaisait et que tu as eu envie de l'avoir sur toi. Il y a aussi le fait qu'il soit mal dessiner par un tatoueur mal formé ou simplement pas l'exactitude du dessin rendu. Malheureusement le tatouage est un jeu dangereux car il n'y a pas de place pour l'erreur.

J'ai envie de me faire un papillon sur l'épaule car ça veut dire quelque chose pour moi mais c'est aussi hyper cliché, faut-il que j'évite les tatouages basiques pour ne pas être jugé ?
Faire un tatouage est un acte personnel, intime et propre à soi-même. Ça peut être un dessin que tout le monde a mais qui a une signification pour toi.

Avoir un tatouage, c'est aussi une histoire de mode, non? 
Au final oui, mais qui dit mode dit éphémère et personne ne veut un tatouage éphémère. On voit toutes ces stars, instagrameuses et autres it girls avec ces jolis tatouages. Mais il vaut mieux se faire un tatouage pour soi-même et non pour les autres. Le faire pour la symbolique, quelque chose qui nous ressemble et que l'on ne risque pas de regretter avec le temps. 

Est-ce qu’il faut que mon tatouage soit caché ?
Présentement non ; aujourd'hui, tout le monde a un tatouage. On peut le faire où l'on veut même sur les doigts ou encore l'intérieur de la bouche. Si on fait un tatouage c'est avant tout pour le montrer, et non pour le caché, ta peau est exposée en permanence ou presque.

J’ai peur du regard des autres, qu’on me catalogue parce que j’ai un tatouage. Comment appréhender ?
Il ne faut pas avoir peur parce que tu as modifié ton corps comme tu le voulais. Avoir peur du regard des gens c'est perdre son temps à les trouver débile parce qu'ils te regardent, te scrutent, te jugent et au final on fait la même chose. Soit fièr(e) de tes actes, ne laissent personne te juger. N'écoute que toi. 

Combien coûte en moyenne un tatouage ?
Le prix d'un tatouage varie selon le tatoueur en question, il varie aussi suivant le lieu parce que plus la ville est grande, plus le prix est élevé. Mais il faut compter en moyenne 80 euros de base. De plus les tatoueurs vont fixer leur prix selon la durée du travail, variant de 50 à 100 euros de l'heure. Et d'autres varient leur prix en fonction du tatouage en lui-même ; la dimension, si il y a de la couleur ou pas, il y aussi la position parce que certaines parties du corps sont difficile à réaliser. Et enfin la complexité du dessin.

Quels sont les soins à appliquer post-tatouage ?
Après s'être fait tatouer, on attend minimum deux heures avant de retirer le pansement. Laver avec de l'eau et un savon au PH neutre type savon de Marseille puis le tamponner avec une serviette en papier. Avant de mettre de la crème, on le laisse à l'air libre pendant une vingtaine de minutes ; et enfin on applique de la crème cicatrisante, on recommande de mettre de la Bepanthène pommade. On lave le tatouage avant d'en mettre et ceux pendant 5 à 7 jours. Et 3 à 4 fois par jour. 

Comment trouver un bon salon où les consignes d’hygiènes sont respectées ?
Trouver un bon salon est le plus important. Aujourd'hui, avant de rentrer dans un salon, on se renseigne avec des livres, magasines et le sublime Internet. En cherchant on trouve forcément les bons et pas celui en bas de chez toi. Il faut aussi choisir le bon artiste qui correspond avec des goûts et tes envies. Et comment savoir si ce tatoueur est sérieux ? On vérifie si les locaux sont propres. Il y a un truc simple à savoir : Si tu vois le tatoueur toucher son téléphone avec ses gants, ce n'est pas bon signe. Lors du tatouage, le risque majeur est viral. Tout ce qui est touché avec des gants doit être sous plastique et à usage unique, sinon on retire les gants. Il y a aussi un décret qui stipule qu'un tatoueur doit tatouer dans une autre pièce que la salle d'attente.


Alors, curiosité satisfaite ? Et vous, ça vous évoque quoi le tatouage ? 
Pour les plus passionnés, rendez-vous à la Grande Halle de La Villette le premier week-end de Mars.



No Comments

Enregistrer un commentaire