La passion de l'événement

dimanche 7 février 2016


Au début du mois de Décembre, j’ai passé un entretien de stage pour une entreprise de la grande distribution. J’étais en train de penser que je n’allais pas vous dire le nom de l’entreprise mais c’est stupide. Petit 1, il n’y a rien de confidentiel et puis petit 2, ce n'est pas dans cette entreprise que je fais mon stage.

J’ai donc eu un entretien chez Carrefour pour un stage en sponsoring sportif. L’entretien a été très constructif, cela était d’ailleurs plus une discussion qu’un entretien conventionnel. Au cours de la conversation, quand on est revenu sur mon envie de travailler dans le sport, Monsieur C. (oui on va lui donner un prénom au hasard)(C pour Carrefour, ne cherchez pas de vrai Monsieur C.) m’a demandé si j’avais la passion du sport ou de l’événement. C’est une question que lui même s’était posé un moment auparavant. J’avoue avoir été un petit peu déstabilisé  Je ne m’étais jamais posée la question et pourtant, tout prenait ainsi sens.
Monsieur C. a raison. J’aime l’événement avant le sport. J’aime l’événement caritatif, j’aime l’événement musical, j’aime l’événement sociétal, j’aime l’événement dans la vie de tous les jours, j’aime l’événement sportif. J’aime l’événement sportif que ce soit un sport que j’apprécie ou non. Je n’aime pas le golf, je déteste même, je trouve ça si lent et pourtant depuis que je sais que le golf national a 10 minutes de ma maison va accueillir la Ryder Cup en 2018, je me surprends à suivre les actualités de l’événement. J’aime voir en concert ou en festival des artistes que je n’apprécie pas plus que ça dans la vie de tous les jours parce que l’événement, le contexte, rend les choses un petit peu plus spécial.


J’aime l’événement parce que c’est un excellent moyen de partager avec autrui mais aussi de rencontrer autrui. On rencontre des gens avec qui on partage un point commun, des personnes de milieu social différent, d’ambition différente, de religion différente mais l’événement permet de juste nous dire qu’on vient profiter du moment. Peu importe qui est l’autre, on est là pour s’amuser. Il n’y a pas d’histoire, que des humains. L’événement représente les valeurs que j’aime le plus : partager, échanger, rencontrer… C’est se nourrir du talent des autres pour s’épanouir et redistribuer cet épanouissement autour de nous. L’événement me rend heureuse, me fait pousser des ailes et j’aimerai que cela ne s’arrête jamais.

L’événement c’est aussi la liberté, l’égalité et la fraternité et c’est pour cela que je pense qu’on a été si touché lors des événements de Novembre. Cette notion d’événement est si particulière en France. Il suffit de regarder l’impact qu’a eu la Coupe du Monde 98 en France pour imager le pouvoir d’union et de force qui est dégagé. C’est tellement implanter dans notre culture, notre mode de vie. On va tous à des événements.


Alors en cette journée si spéciale, celle d’un OM – PSG et d’un Super Bowl, l’événement est ce qui fait battre nos cœurs. Cela nous enivre, cela nous passionne, cela nous prend aux tripes. Je n’aime ni l’OM, ni le PSG mais l’événement du classico est toujours quelque chose de spécial à mes yeux. L’ambiance, l’union, les sentiments, la rage de gagner parce que ce n’est plus que du sport. C’est des valeurs, une histoire, une culture, une ville. L’événement représente beaucoup plus que 22 joueurs sur un terrain. Pareil pour le Super Bowl. Ça rassemble les foules, les réunit, les fait partager un hot dog, les fait rejoindre une famille de passionnés et le temps s’arrête quelques instants. L’événement nous plonge dans une bulle, celle de ce pour quoi on est passionné. Le rugby, un concert de Lady Gaga, la lutte contre le cancer du sein, le mariage de sa cousine… Ce sont des événements qui nous unissent, qui rendent un moment spécial.

J’ai la passion de l’événement parce qu’il donne le sourire à autrui, il me donne le sourire et j’ai, moi aussi, envie de donner ce sourire. L’événement rend les gens fiers, joyeux, amoureux même. J’aimerai pouvoir me dire que je donne autant de joie à autrui, que je contribue à leur petit moment de bonheur, à leurs souvenirs, à ce qu’ils raconteront quand on leur demandera « quel est ton meilleur souvenir ? ». L’événement c’est magique, magnifique et ennivrant.

J’ai cru que j’aimais le sport plus que le moment, plus que la compétition, plus que les frissons que me procure l’évenement mais c’est faux. Ces frissons, je les ressens à chaque moment spécial et non que pour le sport.


A vous, passionné de mode, sport, musique… Vous êtes vous déjà demandé ce que signifiait votre passion ?
Pourquoi cela vous passionnait ?



PS : pour les curieux, mon entretien s’était très bien passé, avait été très enrichissant sur le fond et la forme, mais j’avais déjà accepté une autre offre avant d’avoir leur réponse. Quant à mon stage à venir, ce ne sera pas dans le sport, enfin... Cela va sûrement me déboussoler mais va aussi être un excellent moyen de me faire découvrir autre chose et de tester ma véritable passion.

No Comments

Enregistrer un commentaire