Comme un vent frais

jeudi 18 février 2016


Il y a quelques semaines, Capitol a organisé un showcase auquel quatre de leurs artistes se sont produits. Nouvelle signature, nouveau single, album à venir… L’actualité était riche pour promouvoir comme il se doit ces belles voix dans le paysage musical.


Cléo a sorti son premier single "Marre". Un son rythmé par de bonnes percussions, par une voix puissante mais pas agressive, un ton parlé mais délicat. Finalement à l'écoute de cette chanson, tout le monde est un peu Cléo. Tout le monde en a marre des petits aléas de la vie, des gens qui traînent. Un texte pas si banal quand on y fait attention. Je pense que ce premier single annonce de beaux projets, avec des mélodies différentes entre pop et slam.
Bessa a commencé l'année 2016 avec un EP très prometteur. J'ai hésité à vous en parler dans mes révélations à suivre en 2016 mais je savais que je vous en reparlerai très vite. J'ai craqué pour la douceur de Bessa à la minute où j'ai entendu Héloïse. La mélodie qui l'accompagne, poétique et envoutante, ne prend jamais le dessus sur sa voix tendre. La combinaison est parfaite, ajustée. Quant à ses textes, même si parfois ils mélangent anglais et français, on sent qu'ils viennent du cœur. Presque autobiographique en écoutant "La quête du nord". On trouve des inspirations pop, jazzy, presque alternatif et ça donne un résultat peu commun avec une voix au dessus du lot.
En concert à la Flèche d'Or le 18 Mars. 


David Zincke parce qu'il a juste toujours la classe. Son dernier EP sorti en 2015, qui s'appelle "The EP", me donne envie de tout quitter et de finir dans un ranch. Il est actuellement en tournée et vagabonde de ville en ville. Quand je l'écoute, j'ai l'impression de retrouver les premières heures de Taylor Swift. C'est de la country, c'est le tempo qu'on aime, c'est presque pas assez de ne trouver que 4 titres. Ce n'est pas une musique qui trouve sa place dans notre quotidien agitée alors qu'elle évoque la liberté et les grands espaces à mes yeux, mais voilà l'espace d'un instant, alors que vous êtes dans le RER ça vous permet de vous évader.
Pete Yorn qui est actuellement en pleine promotion de son album qui doit sortir le 11 Mars. Un premier single est déjà sorti, Halifax, et on peut aussi écouter les deux autres premiers morceaux de l'album. Ils annoncent un album folk, où la guitare a toujours une place importante, la batterie aussi. On regrette la présence d'une voix féminine pour l'accompagner. C'est moins à l'eau de rose comme on dit, c'est plus indie, moins soul mais toujours rock. La mélodie prend quelques fois le dessus sur sa voix mais c'est pour mieux nous laisser apprécier la combinaison des instruments. Un choix de l'artiste qui partage sa vision de la musique entre paroles et instruments.
En concert à la Boule Noire le 9 Mars.



No Comments

Enregistrer un commentaire