Alors, Londres ou Paris ?

samedi 13 février 2016

Si vous suivez ce blog depuis un moment déjà, vous savez que mon cœur a toujours basculé entre Londres et Paris. J’ai toujours aimé venir en week-end à Londres, en vacances. J’ai à présent découvert Londres sous toutes ses couleurs, sous toutes ses saisons. Je peux dire que j’ai vécu à Londres et à présent mon cœur ne bascule plus entre deux villes. Vivre ici quelques temps m’a fait réaliser que malgré tout l’amour que je porte à cette ville, tous les endroits que j’adore fréquenter, tous les souvenirs que je lui porte, je suis amoureuse de Paris. Je pense que je suis même physiquement amoureuse de Paris.

J’avais besoin de ces quelques mois ici pour faire le point, pour me rendre compte de ce qu’est la vie londonienne et même si j’aime beaucoup cette ville, je peux dire aujourd’hui que j’aime encore plus Paris. Je ne dis pas que je ne reviendrai pas, je dis juste que je sais que je ne viendrai pas vivre à Londres sur le long terme comme je l’imaginais il y a quelques mois. Jusqu’à temps de vivre dans une ville, on en a une idée un peu idyllique. La vérité c’est que Londres est une ville parfaite. C’est aussi calme qu’animée, un peu chère mais si vous y travaillez, vous devriez avoir les moyens d’y vivre. Vous y avez de chouettes endroits, des musées, des parcs. Vous avez autant d’équipes de football que vous le souhaitez. Vous avez de bonnes adresses et de bons bars. Vous pouvez aller à des concerts tous les soirs de la semaine. Vous pouvez vous balader sans vous faire accoster. Vous vous sentez plus ou moins en sécurité, plus qu’à Paris si je puis dire. Mais j’aime Paris, de tout mon cœur.

Je ne saurai pas vraiment expliquer pourquoi car je pourrai vous énumérer la vingtaine de défauts que je trouve à cette capitale mais quand je suis loin d’elle, elle me manque. La mauvaise odeur du RER me manque. Les parisiens jamais contents me manquent. La couleur moche de la Seine me manque. Les touristes qui n’avancent pas sur les Champs Elysées me manquent. Paris me manque, sortir à Paris me manque, me balader dans Paris me manque. Il y a aussi ma vie sociale, mes proches qui me manquent. La culture de vie de Paris me manque. M’asseoir en terrasse me manque. Ici les gens restent debout, leur bière à la main devant le bar. Non, à Paris on prend le temps de commander, de s’asseoir, de boire, d’apprécier le moment. On donne rendez-vous à nos amis qu’on n’a pas vu de la semaine et non à nos collègues avec qui on passe nos journées.

Je crois que je déteste Paris autant que je l’aime, que c’est ses défauts qui me donnent envie de rentrer. J’ai l’impression que Londres est une ville parfaite, qu’il n’y a que le coût de la vie qui m’empêche d’être vraiment épanouie ici et je déteste la perfection. Je déteste me sentir trop bien car quand moi, moralement, je ne vais pas bien j’en culpabilise. Je suis arrivée à Londres un peu déboussolée, dans une colocation de l’enfer et j’avais l’impression de ne pas être à ma place. Comme si à Londres tout est trop beau, trop pompeux. Alors qu’on pourrait croire que Paris est moins ouvert d’esprit que l’est Londres, on s’y sent à sa place peu importe ses qualités et ses défauts. On ne s’y sent pas tellement étranger. Je pensais qu’il n’y avait qu’à Londres qu’on pouvait être qui on voulait mais en fait être qui on veut à Londres, c’est la norme, à Paris c’est s’assumer, c’est faire vivre les différences, vivre la richesse et la complexité de la culture parisienne.


Londres, tu as été parfaite à vivre mais mon cœur appartient à Paris. Il est l’heure de rentrer à la maison.

No Comments

Enregistrer un commentaire