Avoir ses parents en amis sur Facebook

mardi 19 janvier 2016




Il se peut qu’un jour vous ayez reçu une demande d’ajout d’ami de vos parents sur Facebook. A ce moment là dans votre tête c’est l’état d’urgence. Oui, non, peut-être. Mais je ne veux pas que mes parents voient les délires sur mon mur, les photos de la fois où j’ai séché les cours… Mais c’est un peu entrer dans mon intimité ? Mais comment vont-ils le prendre ?

Il y a le premier cas de figure où vous avez moins de 15 ans et que vos parents vous disent qu’ils veulent surveiller votre présence sur Internet et ce que vous y faites. Dans ce sens, ils ont totalement raison et je comprends que ça vous contrarie. Avoir ses parents en amis à cet âge là vous obligera à poster moins de conneries mais les parents ne doivent aussi pas pousser le bouchon. Si c’est pour faire le flic et commenter tout ce qu’ils voient, ça ne sert à rien. Le cercle « ami », les parents ne sont pas toujours d’accord avec mais les réprimandes ça va cinq minutes.

Il y a le deuxième cas de figure où vous êtes au lycée et que vous avez entre 15 et 18 ans. Là c’est sûrement le pire parce que certains de vos amis n’hésitent pas à vous taguer sur tout et n’importe quoi, sur cette photo à trois heures du matin où vos yeux partent dans tous les sens, à ce concert où vous avez dit à vos parents que vous alliez dormir chez une amie… Ma solution : acceptez vos parents mais protégez tout. En effet, vous pouvez dire à vos parents qu’ils doivent vous faire confiance, que vous n’êtes plus un bébé mais ils vous répondront 1/ que vous n’êtes pas majeur et 2/ que si vous ne les acceptez pas c’est que vous avez quelque chose à vous reprocher. Vos parents ne sont pas dupes, ils savent que vous faites des conneries, vous êtes au lycée. Ils savent aussi que vous pouvez tout verrouiller sur Facebook et que vous le faites mais ça les rassure quand même d’être dans vos amis. Ne débattez pas mille ans sur la question et enclenchez le mode « accepter mais ».

Il y a enfin le troisième cas de figure où maintenant vous êtes majeur. Rassurez vous, vos potes posteront tout d’un coup beaucoup moins de conneries sur votre mur 18 ans passés (enfin 9 potes sur 10). Maintenant vous êtes majeur, responsable de vos actes et vos parents ne peuvent plus que vous dire « attention ». Acceptez-les. Souvent en plus vous partez dans d’autres villes, d’autres pays et c’est un moyen pour eux de toujours rester en contact, de suivre vos aventures à travers vos photos. Bon je ne dis pas qu’il est à présent acceptable de poster des photos de vous en train de fumer, vous êtes les petits chéris de vos parents mais là encore, vos parents se doutent que vous savez sortir et vous amuser.


Pour ma part, j’ai eu mes parents assez tôt en ami sur Facebook, après tout j’avais déjà mes cousins et mes cousines alors… Quand vous les acceptez, mettez quand même deux – trois points en évidence :

Si tu me parles h 24 de ce que tu vois sur mon Facebook, je te supprime. La confiance d’accord mais être lourd pas d’accord.
Si tu n’es pas content de ce que tu vois sur mon Facebook, tu peux le dire oui mais si t’insistes, je te supprime.
Si tu commentes tout ce que je fais, je te supprime. Il n’y a rien de pire qu’un parent qui commente chaque photo, chaque statut ou chaque partage.

Avoir ses parents en ami sur Facebook ce n’est pas un fléau mais je peux comprendre que certains ne savent pas trop comment gérer leur intimité et le fait de vouloir s’éclater. Vos parents vous ajoutent avec une bonne intention derrière la tête, celle de vous protéger. Quand vous avez 15 ans c’est normal, quand vous en avez 18 ils n’auront pas le même comportement. Un parent toujours sur votre dos doit comprendre que vous avez aussi votre vie et que vous ne pouvez pas lui expliquer tous les surnoms sur votre mur.

Avoir ses parents en ami sur Facebook oui mais à quelques conditions. A vous les parents, fliquer votre enfant si vous voulez mais n’intervenez que en cas de grosse inquiétude ou de danger. Votre enfant se doute que vous passez tous les jours sur son profil, comme vous vous doutez qu’il privatise certaines photos, mais n’en faites pas une revue de presse à chaque dîner.


Et vous, comment avez-vous gérer la demande en ami de vos parents ? L’avez-vous accepté ou non ? Pourquoi ?


No Comments

Enregistrer un commentaire