A la recherche du bien être

vendredi 15 janvier 2016




Il y a une chose que j’ai appris en 2015 c’est qu’il est important d’écouter son corps, de le comprendre afin de mieux l’aider à se développer. Notre corps est le reflet de notre esprit et il a lui aussi besoin d’être chouchouter. Notre estomac ne digère pas seulement notre nourriture mais aussi nos maux et quand on commence à intégrer cette notion alors l’expression « un esprit sain dans un corps sain » prend tout son sens.

Depuis ma naissance j’ai toujours eu des soucis de santé jamais très graves mais plutôt contraignant pour moi et mes proches. Des migraines, des crises d’angoisse, l’asthme, les allergies, les torticolis… Des maux qui n’ont pas toujours d’explication et qui viennent déranger mes journées. Alors j’en ai eu marre, marre de me laisser dépasser par ces petits tracas qui assombrissaient mes journées. Marre de ces migraines qui me couchaient au lit pour le reste de la journée. Marre de ces crises d’angoisses qui me faisaient perdre mes repères et qui créaient la terreur dans ma tête. Marre de me gratter à sang. Cela paraît insignifiant à côté de ces personnes affrontant une maladie difficile tous les jours mais comme eux, c’est quelque chose contre quoi je voulais lutter pour m’en débarasser. Avant de venir au fait et au comment j’ai tenté de mieux comprendre mes maux, je préfère préciser que je ne les ai pas entièrement éliminés. Physiquement parlant il y a des choses qui sont présentes et qu’on n’élimine pas mais on peut détendre des muscles et des parties de notre corps qui créent de la tension en nous afin de réduire les maux.


LA RELAXATION

Quand j’ai pris conscience que je ne pouvais plus vivre continuellement avec la peur de vivre et avec ces crises d’angoisse trop récurrentes, j’ai rencontré un médecin qui me proposait des séances de relaxation une fois par semaine. Le but n’était pas de régler l’origine de mes crises mais de pouvoir mieux les contrôler notamment grâce à des exercices de respiration.
La relaxation est un excellent moyen pour se détendre, pour déstresser et pour se calmer quand on sent qu’une situation devient anxiogène. J’ai souvent pratiqué la relaxation allongée afin d’accompagner les exercices de respiration et la détente du corps pour ressentir ce lâché prise mais j’ai très vite adapté ces exercices au moment du quotidien. Contrôler sa respiration nous permet de prendre conscience de notre corps, de nous reconcentrer sur nous pour chasser nos mauvaises pensées et lors de l’expiration, souffler tous nos soucis pour les sortir de nous.
Bien sur la relaxation n’a pas qu’une vertu « médicale » et il m’arrive de me concentrer sur ma respiration avant de me coucher le soir pour relâcher la pression et m’aider à m’endormir.


LE PSYCHIATRE

Pour revenir à ces crises d’angoisses, je vais être honnête, elles n’ont pas diminué toute seule. La relaxation ne réglait pas tout et mes peurs étaient toujours là alors j’ai quand même préféré user des grands moyens. J’ai consulté un très bon psychiatre à Paris qui m’a proposé la thérapie ou les médicaments. Mes crises étant contraignantes, inquiétantes pour mes proches, j’ai choisi les médicaments. Je ne le recommande pas mais je veux être honnête en vous disant qu’il n’y a pas de recette miracle pour venir à bout de cela. Il faut aussi avoir confiance en son médecin et ne pas se contenter de médicament. C’est bien de vouloir traiter en surface mais il faut aussi traiter en profondeur.
Certaines personnes ne veulent pas aller voir de psychologue ou de psychiatre, extérioriser leurs pensées imaginant qu’ils seront ridicules, qu’ils ne sauront pas quoi dire. C’était également souvent mon sentiment avant mes rendez-vous : « Qu’est ce que je vais pouvoir dire ? Il n’y a pas grand chose qui s’est passé dans ma vie depuis la semaine dernière… ». Et puis une première question est posée et au fur et à mesure vous vous livrez naturellement, vous pensez à voix haute et vous comprenez certaines choses sur vous, sur les autres. Mon psychiatre ne m’a jamais donné de réponse, ne m’a jamais donné de conseils mais a préféré m’apporter des pistes de réflexion culturelle, religieuse et autres. Certains auraient été déçu à ma place de ne pas avoir de réponse mais les choix et les décisions doivent venir de nous. On essaye trop souvent de laisser reposer notre destin dans les mains d’autrui en se disant qu’on pourra les blâmer à la première occasion où ça n’ira pas mais nous sommes les seuls responsables de ce qui nous arrive.


LA REFLEXOTHERAPIE

Dernière étape de ma prise de conscience, celle qui m’a permis de mettre des mots sur les causes de certains de mes soucis. J’étais très septique à l’idée de me lancer dans la réflexothérapie qui tente de guérir les maux et les tensions par le soin de pied (je ne supporte pas qu'on me touche les pieds d'ailleurs) mais aussi la méthode RVF qui s’inspire beaucoup de la médecine chinoise avec le système des vibrations qui interroge l’inconscient. Il faut savoir que je suis tombée sur une praticienne qui propose les deux mais vous pouvez faire l'un ou l'autre. 
Même si lors de ma première séance j’ai eu une explication très complète de la réfléxothérapie et du système RVF, je ne vais pas me lancer dans une explication détaillée dans cet article car je crains de ne pas reporter fidèlement ses paroles et de faire des erreurs. Je vous invite à appeler directement quelqu'un qui pratique pour avoir de plus amples précisions. 

Pour faire simple, la réfléxothérapie c'est soigner par le toucher en prenant votre pied comme reflet de chaque partie de votre corps. Avec ce qu'on appelle un soin des pieds on "masse" certaines parties en essayant de dénouer vos soucis. Il y a notamment un endroit précis qui fait sens aux règles pour la femme, un endroit pour le cou, pour le système intestinal et c'est en travaillant sur ces zones qu'on essaye d'évacuer les tensions. 
La méthode RVF (résonance vibratoire fréquentielle) c'est le fait de détecter des déséquilibres grâce à votre poul et les vibrations qu'émettent les zones de votre corps. Disons que c'est fait pour vous débarrasser de vos stress conscients et inconscients afin de retrouver une harmonie dans votre corps. En gros, en prenant votre poul et en utilisant certains diapasons qui produisent des vibrations, cela s'interprète en un sentiment ou une émotion en fonction de la zone de votre corps mise en évidence. A chaque sentiment son interprétation et le praticien propose aussi des remèdes en fin de séance. Je vous assure que ce n'est pas facile à expliquer et quand ma mère m'a dit tu devrais essayer j'étais en mode "de quoi ???" mais il y aura peut-être plus informatif sur Google. 

Toute la première séance j’ai pensé « ne pense pas, pense à rien » imaginant que le constat qu’elle me ferait en fin de séance serait nourri par le fait qu’elle puisse lire dans mes pensées. Oui j’ai vraiment imaginé tout et n’importe quoi ce jour là.  On a commencé par faire de la RVF puis de la réfléxothérapie où elle a essayé, en inspectant les zones sensibles de mes pieds, de dénouer mes migraines et mes tensions dans le cou. Au moment de son constat RVF, elle vous livre des émotions, des sentiments qui ressortent, si c’est plutôt influencé par votre enfance ou par aujourd’hui, si c’est plutôt un rapport au masculin ou au féminin… Elle lie ces sentiments pour formuler des questions dont vous seul avez les réponses car elle ne connaît pas votre passé et votre vie. Elle jette des mots, glisse des indices et vous laissent les interpréter par votre conscient. Elle vous éclaire sur l’origine de vos maux et m’a fait prendre conscience de beaucoup de choses en résolvant des interrogations. Alors que pour les tensions des pieds elle vous conseille des petits exercices de décompressions pour les symptômes RVF, il y a différents types de remède. Il y a des traitements d’huiles essentielles mais aussi des minéraux qui peuvent être utilisés comme outil pour lutter contre des problèmes de sommeil, des troubles psychiques… Elle m’a aussi donné des conseils très utiles sur mon mode de vie et comment l’améliorer, quel produit ne pas consommer pour éviter l’eczéma, comment agir contre les migraines, quelques idées d’exercices pour libérer la colère.

Tout ce chemin m’a fait prendre conscience de l’importance de prendre soin de soi, de prendre soin de son esprit. Il est vrai que pour chaque mal il y a l’aspect physique et mental, j’ai fait le choix de vouloir guérir physiquement avant de m’attaquer à mon mental. Je ne revendique pas que c’est la meilleure chose à faire et peut-être que si j’avais connu la réflexothérapie un peu plus tôt, j’aurai fait l’inverse. Ces lignes se réfèrent juste à quelques techniques que j’ai utilisées pour essayer de mieux me comprendre et à quelques habitudes que j’ai instaurées dans mon quotidien comme…

+ Prendre le temps de respirer en gonflant bien son ventre en cas de situation anxiogène (sensation d’oppression dans le métro, sentiment de stress et d’insécurité…).
+ Réduire ma consommation  de produit avec du lait de vache qui alimente mon eczéma.
+ Couper tout ce qui est appareil électronique une heure avant d’aller me coucher et préférer un bouquin pour m’occuper.
+ Prendre du temps pour soi uniquement en s’isolant, en se baladant seule pour se détacher des tensions extérieures.
+ Comprendre qu’on n’est pas tout le temps responsable des autres, qu’on a notre propre vie.
+ Prendre soin de son corps c’est tout autant mentalement que physiquement ce qui veut dire qu’il faut savoir reposer son corps (faire la sieste si besoin) mais aussi l’entretenir avec une bonne séance de sport. Il faut écouter son corps.

A l’avenir j’aimerai aussi pouvoir essayer le yoga. Quand je faisais de la relaxation, mon médecin m’avait conseillé de me mettre à ce genre d’arts martiaux chinois où la respiration est très importante et aide à découvrir la peine conscience de son corps. Le seul problème c’est que j’ai l’impression qu’il faut être souple et avoir de l’équilibre pour ces pratiques or ce sont deux choses que je n’ai pas du tout. J’aimerai beaucoup savoir si vous avez essayé ou si vous pratiquez le yoga et qu’est ce que cela vous apporte justement - histoire de me convaincre définitivement !

Tout cet article pour vraiment vous inciter à écouter votre corps, à ne pas voir que l’aspect physique ou mental mais à combiner les deux. 
Vous êtes important, ne vous négligez pas. 
Vous avez tous le droit au bien être, de vous sentir mieux dans votre corps, de vous libérer de vos maux mais pour cela il faut 1/ le vouloir et 2/ trouver la bonne technique. Je vous fais confiance, vous y arriverez !


No Comments

Enregistrer un commentaire