Mouvements de gare

jeudi 10 décembre 2015



Après une semaine à Paris, il est l’heure de faire le chemin retour, de prendre ce tunnel, de retourner voir les anglais. De là haut, ce hall Londres comme il l’appelle où on attend gentiment d’être appelé à embarquer, on a une vue sur ces petits bonhommes qui courent d’un endroit à un autre. Certains sont pressés, d’autre sont plus lents. Parisiens et touristes se mêlent dans l’agitation de l’heure de pointe. Certains s’apprêtent à retourner chez eux, à attraper tout juste le train de banlieue tandis que d’autres lèvent les yeux sur ces grands écrans qui indiquent le quai du prochain Thalys pour Amsterdam. Certains trainent des valises tandis que d’autres portent un sac trop encombrant sur leur épaule. Et puis finalement, on a beau vouloir inventer des histoires à tous ces messieurs et ces mesdames, on est peut-être à l’opposé de la vérité. Peut-être que ces deux personnes se tenant l’un à côté de l’autre sont amants. Peut-être que cette jeune fille sautant dans les bras d’un jeune homme enlace seulement son frère. Peut-être qu’on dit au revoir à quelqu’un qui s’en va, pour de bon. On a tous notre histoire, nos secrets. De la voie 3 à celle tout au fond que je ne distingue plus, des départs se font, des retrouvailles aussi et finalement dans cette gare, il n’y a que de l’amour qui résonne. L’amour quand on part à deux découvrir une nouvelle ville. L’amour quand on retrouve ceux qu’on a laissé le temps de quelques semaines. L’amour quand on pense aux personnes qu’on retrouvera après les 30 minutes de RER. L’amour parce que dans une gare on célèbre la vie, on célèbre les passions, on célèbre les réunions.

Je vous souhaite beaucoup d'amour. 

No Comments

Enregistrer un commentaire