YouTube, un vrai métier ? | Internet

jeudi 12 novembre 2015


Après vous avoir parlé du « phénomène Enjoy Phoenix », je me suis dit quil était temps qu’on rentre vivement dans le sujet et quon réponde à la question suivante : « être youtubeur, est-ce un vrai métier ? ». Ma réponse : oui.
Toute personne qui a déjà créer son entreprise ou alimenter une plateforme web vous répondra la même chose que moi. Bien sur, on se dit que c’est trop simple de se faire de largent en postant une vidéo tous les dimanches. Après tout une vidéo par semaine cest la même récurrence que beaucoup d’émissions télévisées et aussi, les journalistes et présentateurs gagnent leur vie pour 40 minutes d’émission. Pourquoi est-il si facile d’admettre quun présentateur travaille à côté de son émission et pas un youtubeur ? Lun comme lautre font de la recherche de contenus, se documentent, expérimentent, à défaut que quand la caméra s’arrête le youtubeur monte, coupe, édite, planifie seul.

  • La mention « créateur de contenu »

Je sais que dire ça agace et pourtant c’est vrai, un youtubeur et même un bloggeur est un « créateur de contenu ». A partir du moment où une personne crée quelque chose qui se partage sous la forme d’un média ou non, ça s’appelle créer du contenu. C’est très simple et tout le monde peut décider de créer du contenu demain. Internet permet à chacun de s’exprimer, de créer et de partager. Seulement sur les médias sociaux ou sur une plateforme annexe à vous de choisir. Créer du contenu peut être plus compliqué que ça n’y paraît. De temps en temps ça demande de la documentation mais aussi de la planification. Quand on a un projet en tête, on commence à y réfléchir des semaines en avance et par exemple, j’ai déjà réfléchi a beaucoup (trop) de contenus pour 2016. Créer du contenu c’est aussi concrétiser son idée, la mettre en scène. C’est faire une centaine de photos, c’est filmer pendant 40 minutes, c’est trouver différents points de vus, c'est écrire et parfois même scénariser. C’est éditer, présenter, mettre à notre image notre contenu. Ce n’est pas juste allumer sa caméra et se filmer pendant 20 minutes et quand un youtubeur vous dit qu’une vidéo peut prendre 6 heures de travail ou plus, c’est vrai ! Et ça peut être beaucoup plus si Final Cut Pro décide de ne pas exporter votre vidéo.

  • Un rôle d’entrepreneur

Quand on décide de faire de YouTube son métier c’est parce que bien évidemment cela nous rapporte de l’argent. Quand YouTube nous rapporte assez d’argent, il faut se positionner en tant qu’entrepreneur voir gérant d’entreprise pour ceux qui ont les plus gros revenus. Alors un entrepreneur qu’est ce que c’est ? C’est quelqu’un qui traite les mails, qui répond aux sollicitations, qui fait des factures et des budgets, qui paye des impôts, qui rend des comptes à l’Etat, qui doit aussi faire tourner son business pour faire rentrer de l’argent à la fin du mois, qui organise un planning, qui parfois gère des employés, qui a des rendez-vous… Bien sur, le youtubeur ne va pas poster une photo sur Instagram de lui en train de faire ses comptes et il préfèrera vous parler de ses projets, de shootings, de lancement de produit  où il est invité. C’est plus glamour, plus vendeur, c’est normal. Toute la logistique et l’organisation derrière ce contenu n’est pas ce pourquoi le youtubeur décide de devenir youtubeur mais ce qu’il doit faire pour continuer à vivre de sa passion.

Quand on y pense le youtubeur a acquis des compétences de gestion, de management, de marketing pour promouvoir son contenu, de gestion de communauté avec ses fans, de créativité, d’utilisation de logiciels… Tout ce genre de compétences que vous pouvez apprendre en BTS ou en DUT mais auxquels ils ont dû se familiariser par eux mêmes. Alors oui, être youtubeur c’est travailler plus que vous ne le pensez mais si ils travaillent, il y a une dernière question à laquelle ils devraient pouvoir répondre.

  • Combien gagne un YouTubeur ?

Qui n’a jamais regardé enfant combien on gagnait en effectuant telle profession ? Sérieux, je voulais être avocate juste pour le salaire et comme vous pouvez le voir, c’est bien loin de mon cursus actuel. Alors non, quand vous cherchez sur Internet combien gagne un YouTubeur vous n’aurez jamais de réponse précise et si vous avez le malheur de leur demander en face, soyez sûr que vous allez finir boycotter. La première raison pour laquelle nous n’avons pas de réponse c’est qu’en France on est jaloux du succès des autres et que même si vous demandiez à Enjoy Phoenix combien son livre lui a rapporté elle ne vous le dira pas car ça entraînera des débats dont elle ne veut pas entendre parler. La seconde raison est qu’en effet, les YouTubeurs signent une close de confidentialité avec YouTube et qu’ils n’ont vraiment pas le droit de vous révéler ce montant qui n’est qu’une partie de ce qui gagne à côté des partenariats, des produits dérivés et maintenant même de leurs apparitions publiques. Honnêtement, ne vous fiez pas du tout à ce qu’on peut dire dans la presse mais si vous voulez avoir une petite idée, je vous conseille de regarder la vidéo du Rire Jaune et la vidéo de Absol qui vous donneront quelques éléments de réponse.


Je sais, là tout de suite maintenant vous vous dites que ce sont des « enfoirés » mais YouTube c’est comme la télévision, comme les magazines, on vous en montrera toujours les plus beaux aspects. Avec la société du paraître dans laquelle on évolue aujourd’hui, il est dans l’intérêt de personne de vous dire qu’y a une partie chiante à tout ce qui vous fait rêver. Etre YouTubeur c’est super cool et on ne va pas dire le contraire mais comme toute activité dans le monde, il y a aussi des contraintes et il y a aussi des matins où vous n’avez pas envie de vous levez car vous savez que vous avez de l’administratif à faire. #sorrynotsorry


A suivre : YouTube et la télé-réalité ont 5 points communs...


3 commentaires:

  1. Cette mode du "youtuber bashing" devient insupportable. La jalousie tuera l'humanité, je te jure haha !

    RépondreSupprimer
  2. Je crois que tu as bien résumé le statut "youtubeur/bloggeur" ! Mes amis me regardent souvent en se disant " ca va la fille ecrit 2 articles dans la semaine et elle est fatigué... bah déjà j'ai deux blogs donc c'est 4 articles par semaine + deux chaines youtubes et oui c'ets un boulot en fait tousles matins je m'occupe de mes réseaux sociaux après je fais des recherches pour mes futures publications après il y a la réalisation des tuto puis les photos, l'écriture... enfin comme tous job j'ai plein de choses à faire sauf que je suis toute seule. Je pense, j'écris, je crée, je monte, je design mon blog, je fais ma com toute seule donc je me suis que parfois il faudrait arreter de se focaliser sur "ils vont à des soirées, mangent et ont des cadeaux" parce que ce n'est pas vraiment notre vie ^^

    RépondreSupprimer
  3. Je suis tout à fait d'accord avec ton article. Pour moi, Youtube est clairement un métier à part entière, n'en déplaise aux mauvaises langues. Ca me débecte quand le bashing vient directement de médias, d'animateurs/chroniqueurs à la télé, qui invitent des Youtubeurs pour les descendre un peu mieux. J'aimerais comprendre en quoi leur métier diffère de celui d'un Youtubeur, en dehors du mode de diffusion (TV v/ internet) : je veux dire par là que c'est le même type de représentation, face à une caméra. Si ce n'est que le Youtubeur, lui, doit tout gérer de A à Z, et monte un vrai business seul. C'est assez dingue toutes les qualités à avoir, du montage jusqu'à la communication, pour gérer une telle communauté.
    J'exècre la haine de ces médias qui ne voient pas - ou alors qui ont peur de cette vérité - que internet prend le pas sur la télé, et qu'on se retrouve bien plus dans ces vidéos sur Youtube, que face à leurs émissions, qui font clairement plus formatées.
    Et cette histoire d'argent est tellement fatigante : pourquoi un tel acharnement sur leur rémunération ? Tout travail mérite salaire. Et c'est tellement gonflant et sans sens de comparer le Youtubeur à un smicard. C'est comme comparer un smicard à un footballeur : ah oui, non, pardon, leur salaire à eux ne choque pas apparemment..

    En tout cas, merci pour cet article qui exprime très bien la pensée d'une grande partie de notre génération (ou du moins, j'aime à le penser héhé).
    Des bisous à toi !

    RépondreSupprimer