Red poppy

mercredi 11 novembre 2015


Voilà déjà la deuxième année que je célèbre le 11 Novembre en Angleterre. Ici le « Remembrance Day » n’est pas un jour férié et les célébrations se font le dimanche précédent le 11 Novembre. Les anglais ont d’ailleurs leur propre manière de célébrer ce jour et ce n’est finalement pas seulement les combattants de la première guerre mondiale qu’on honore mais toutes les personnes qui ont perdu la vie au combat.

Si vous êtes déjà venu à Londres à la Toussaint, vous avez sûrement vu les anglais arborer le « red remembrance poppy » sur leur manteau (ou veste) en hommage à ces personnes. On vous en propose par dizaine dans les grandes stations de métro si ça vous intéresse.
Le dimanche précédent cette date anniversaire, les anglais se réunissent pour rendre hommage et plusieurs défilés et discours sont tenus. Je me souviens qu’à Manchester, il tirait les canons à 11h pour rappeler cela. Aussi, les anglais observent 2 minutes de silence le 11 Novembre à 11h. Ce n’est pas très compliqué 2 minutes de silence et pourtant ce n’est même pas quelque chose institué en France.

J’ai toujours trouvé qu’en France on avait une drôle de façon d’honorer les jours fériés. Il y a ceux qui s’en moquent, il y a ceux qui pensent juste à la grasse matinée, il y a ceux qui aimerait bien faire quelque chose mais qui se rendent compte que même la France abandonne ses jours fériés. A Paris, excepté l’hommage à l’Arc de Triomphe qu’y a t-il ? Rien. Une cérémonie d’une heure au programme et chacun retourne à son quotidien. Il n’y a pas cette unité, il n’y a pas cet esprit qu’on retrouve en terre britannique. Ici, des familles et des amis se donnent rendez-vous pour regarder le défilé, pour se réunir et montrer leur soutien aux familles de ceux qui ont perdu l’un des leur. Nous n’avons pas ce patriotisme ou même cet amour pour notre pays comme ils l’ont.

Pour ma part, je trouve cela dommage que ces jours que nos arrières grands-parents ont attendu pendant des années quand ils étaient enfants sont devenus pour nous qu’un prétexte pour dormir un peu plus longtemps, pour faire le ménage en retard. Nos poilus ne se sont pas posés de question, on leur a dit de défendre leur pays et ils l’ont fait pour offrir un avenir à leur famille, à nous et à ceux qu’ils aimaient. Ils ont eu le courage que peu ont encore aujourd’hui.

Ignorer ce jour c’est pour moi être méprisant. Bien sur, on ne va pas faire un défilé comme on en fait un au 14 Juillet mais on peut au minimum dire merci, au minimum être reconnaissant et ne pas se contenter d’évoquer cette journée comme une journée de vacances.

A mes ancêtres, à les vôtres et à ceux qui ne se sont pas posés de question : merci. Vous, hommes et femmes courageux, vous êtes des exemples. Vous êtes les héros de la France et d’ailleurs. Vous êtes bons.

No Comments

Enregistrer un commentaire