Qu'est ce que la gentillesse ?

vendredi 13 novembre 2015



En ce vendredi 13, il y a deux types de personnes. Il y a ceux qui pensent qu’ils vont attraper malheur et ceux qui se souviennent que c’est la journée de la gentillesse. En effet, le 13 Novembre est la journée mondiale de la gentillesse et je l’ai moi même appris il y a seulement quelques semaines. C’est vrai, qui s’est dit un jour « tiens, créons la journée mondiale de la gentillesse » ? Je veux dire, pourquoi ? Il y a tellement de journée mondiale, il y en a pour tout et n’importe quoi. Au début c’était pour parler des maladies, maintenant c’est tout autant pour célébrer le soleil que les jupes roses. Toutefois, malgré ce catalogue de journée mondiale dans lequel on se perd, il est intéressant de célébrer la gentillesse.

D’après le Larousse, la gentillesse correspond au « caractère de quelqu’un qui est gentil, agréable, gracieux ». Etant une grande spécialiste du « je râle dès que j’ai froid », je ne dois pas correspondre à quelqu’un qui a un caractère agréable mais on va dire que j’y travaille.

Il est stupide de se dire que parce que c’est la journée mondiale de la gentillesse cela serait une bonne idée de faire plus attention aux autres, d’être plus… gentil. Etre gentil devrait être un comportement de tous les jours, quelque chose d’inscrit dans nos habitudes. C’est pourquoi je ne vous invite pas à être plus gentil aujourd’hui qu’à l’habitude mais à tenter de changer ces petits râlements de votre vie pour les tourner en gentillesse à partager. Je m’explique.

Pourquoi ne pas essayer plus souvent d’admettre vos erreurs et de dire aux autres qu’ils ont raison ? Beaucoup de personnes, dont moi même, n’aimons pas trop reconnaître que nous nous sommes trompés et allons tourner notre phrase d’excuse de manière à ce que ce ne soit pas trop une excuse.
Pourquoi ne pas faire plus de compliments à vos collègues ? Pourquoi ne pas plus encourager vos proches ? Pourquoi ne pas dire bonjour à ce voisin que vous tentez d’ignorer à l’arrêt de bus pour ne pas à avoir à vous échanger des banalités ? Je sais que cela paraît ridicule mais n’êtes pas vous pas touché quand on vous fait un compliment sur votre travail, quand on vous sourit dans la rue, quand on s’excuse après vous avoir bousculé involontairement. La vérité c’est que toutes ces petites actions sont dans l’éducation que nos parents nous ont transmis mais qu’on a décidé de transformer avec le temps. La politesse est de la gentillesse. Finalement si on veut changer nos habitudes et nous rendre un peu plus sympathique pourquoi pas se lancer le défi de respecter le SBAM pendant un mois ? C’est simple, c’est un bon début et ça rend sympathique.

Je ne dis pas par là que tous le monde est méchant bien évidemment mais que parfois on a tendance à brusquer l’autre de manière involontaire simplement parce qu’on ne se soucie pas de ses sentiments. Si on veut que les gens nous sourient, que les gens nous disent des mots gentils et des phrases encourageantes, alors peut-être faut-il d’abord montrer l’exemple. La gentillesse est universelle mais c’est aussi du donnant – donnant je pense. On ne peut pas passer son temps à donner des « merci » sans en recevoir ou alors il faut donner nos « merci » à des personnes qui sauront les apprécier.

La gentillesse c’est génial. J’adore quand les anglais s’excusent alors qu’en fait ils ne m’ont même pas touché mais ça veut dire qu’ils vous ont vu, ça veut dire que si vous tombez ils vont vous rattraper. C’est un tout petit geste mais parfois il suffit d’un rien pour illuminer votre journée.


Et vous, quel acte de gentillesse aimeriez vous vraiment retrouver dans vos habitudes ? 
N’avez-vous pas parfois l’impression que la gentillesse est devenue optionnelle ?


No Comments

Enregistrer un commentaire