Mathilde du blog "Lillysteria" et sa vision du "body confidence"

mardi 27 octobre 2015

Je sais que le titre de cet article en aura attiré plus d’un qu’à l’habitude alors je vais faire court. J’ai décidé de consacrer une série d'article au thème du « body confidence » et pour cela, j’ai décidé d’interroger diverses bloggeuses sur la question. Comment trouver son style vestimentaire, comment passer outre ses complexes, accepter notre corps… Elles ont toutes gentiment accepté de partager leurs expériences et leurs conseils.

Pourquoi ce thème? Car c'est un thème très important pour les jeunes filles particulièrement et qu'à l'adolescence, notamment, on se pose beaucoup la question du "regard des autres" sur nous. On peut se laissé influencer pour plaire et à travers ces différentes interviews, je voulais partager le parcours de ces blogueuses que vous appréciez et comment, avec les influences du monde d'aujourd'hui, elles se sont affirmées.



La première bloggeuse est Mathilde aussi connue sous le nom de « Lillysteria ». J’avais très envie d’avoir le ressenti de Mathilde sur ce thème là car comme elle le dit un peu plus tard, j’ai toujours eu l’impression que ces études lui avaient donné une certaine ouverture d’esprit. Elle est très créative mais a aussi son avis bien tranché sur les choses. Ses réponses m’ont permis de m’interroger sur des questions auxquelles je n’avais pas pensé et c’est pour cela que je ne vous invite pas à lire ses réponses une fois mais même plusieurs fois ! D'ailleurs entre nous, si vous adoré le cinéma, elle vient de lancer le concept du cinémois qui devrait vous plaire. 

  • Comment fait-on pour se dire un matin qu’on va poster des photos de nous sur Internet et ainsi qu’on s’expose au jugement de tous sur notre apparence ?

Je pense que notre génération ne réfléchit plus trop au « je m'apprête à poster un selfie, je m'expose au jugement », c'est quelque chose qui est devenu assez habituel, même si certains essaient encore de se montrer au minimum sur les réseaux. Après tout dépend de quel genre de photos tu parles. Je sais que certains et certaines s'aventurent à dévoiler bien bien plus que leur visage. Passé 18 ans, c'est leur responsabilité, mais je pense qu'il faut être hyper prudent, parce que ça peut très vite mal tourner et avoir de très lourdes conséquences. Internet n'oublie rien, et n'importe qui peut mettre la main sur ce que l'on poste. Mais bref, dans tous les cas, peu importe la partie que l'on poste de nous, il faut être prêt à recevoir n'importe quel sorte de critique, positives ou négatives, car c'est là tout le principe du partage.

  • Comme tout le monde, tu as peut-être une partie de ton corps que tu aimes moins. De quelle manière passes-tu outre tes complexes ?

En effet il y a des parties de moi que je déteste, un peu comme tout le monde je pense. Mais ça n'a jamais été maladif. Je déteste mon nez, je déteste me voir de profil sur des photos, mais je n'en fais pas une maladie. Je passe pas outre mais j'essaie de dédramatiser. Parce que dans mon entourage, des personnes se rendent malades à cause de complexes physiques, et moi en tant que personne extérieure je constate que ce qui est un défaut horrible pour la personne, je le remarque à peine. Ce que je veux dire c'est que nos plus gros complexes sont beaucoup plus gros pour nous que pour les autres. On exagère toujours beaucoup d'après moi, on est trop durs avec nous-mêmes. C'est entre autre comme ça que je passe outre mes complexes. Mais il n'empêche qu'il reste une part de gêne avec certaines parties de moi et que je n'arrive pas à les zapper complètement.


  • On peut dire que tu as su trouver ta personnalité vestimentaire, comment as-tu réussi à trouver ton style et à porter ce que tu aimes sans faire attention au regard des autres ?

Je pense que ça s'est fait sur plusieurs années. C'est certainement à partir du lycée que je me suis laissée aller au niveau vestimentaire. Au collège j'étais très influencée par ma meilleure amie de l'époque. Mais à partir de la seconde, j'étais dans un lycée dit « d'artistes » donc les gens jugeaient très peu sur l'apparence ; il y avait de tous les styles et je pense que ça m'a beaucoup aidée. A partir de mes études supérieures, je pense que c'est là que j'ai vraiment trouvé mon « style ». Il a évolué depuis, mais on peut dire que c'est là que je me suis stabilisée, si on peut dire ça comme ça ! Donc je pense que mon contexte scolaire (aussi surprenant que ce soit) m'a bien aidée, ainsi que mes amis qui ont toujours été ouverts et tolérants, peu importe les époques. Après je sais que le regard des autres peut être un frein, pour moi-même il arrive qu'il le soit encore, et c'est très difficile de le zapper. J'aimerais pouvoir ignorer à 100 % le regard des gens, mais je suis encore loin d'en être capable ! Il y a certaines choses que je n'ose toujours pas, et je n'ai pas de formule magique...

  • Nous sommes en plein dans la mode du healthy et du fitness, penses-tu qu’il faut prendre soin de son corps pour soi ou pour l’image qu’on dégage ?

Là je crois que la question ne se pose pas, c'est avant tout pour soi qu'il faut le faire ! Mais si le fait de vouloir dégager une image saine de soi peut être une source de motivation pour quelqu'un, je ne vois pas pourquoi on devrait le blâmer. Je veux dire, on a entendu beaucoup de critiques du genre « elle achète telles baskets de running pour les poster sur insta », « les grosses salades ça passe bien en photo » etc. Mais au final, si l'idée de poster une belle salade tout droit sortie de pinterest peut motiver quelqu'un à en manger, moi je n'y vois absolument aucun mal ! C'est une motivation comme une autre. Mais dans tous les cas, d'après moi, c'est avant tout pour soi qu'il faut le faire. Le faire pour les autres (et surtout des gens qu'on ne connaît pas) a un côté nuisible selon moi. C'est pas sain.

  • Qu’est ce que t’évoques l’idée du « corps parfait » comme on peut souvent le voir écrit dans les commentaires Instagram ? Y a t-il selon toi un « corps parfait » ?

Pour moi, un corps parfait, c'est un corps en bonne santé. Avant tout, vraiment. On peut lui trouver des défauts physiques, mais le plus important c'est qu'il soit en bonne santé. La mode ces derniers mois, ça a été la discrimination positive envers les femmes rondes. Je ne suis absolument pas contre, si une femme se sent bien dans sa peau, peu importe son poids, c'est extrêmement important, voire capital, et personne ne devrait lui faire comprendre qu'elle devrait peser plus ou moins. Mais je pense qu'on a perdu de vue la notion de santé et je trouve ça dommage. Le surpoids, autant que l'étisie, comporte des risques pour la santé, et il ne faut pas négliger ce point. J'ai une vision personnelle du corps parfait, évidemment, mais elle est personnelle, donc subjective, et je ne vois pas l'utilité de la décrire ici. Mais si je devais donner une définition générale du « corps parfait » je dirais que c'est un corps en bonne santé dans lequel on se sent bien.


  • Aujourd’hui, les adolescentes se fient aux images d’idéaux de beauté qu’elles trouvent sur les réseaux sociaux. Est-ce que les réseaux sociaux ont une influence sur ton apparence ? Si oui, comment fais-tu pour ne pas que « ressembler » à autrui devienne obsessionnel ?

Je pense qu'ils ont une influence dans le sens où ce que je vois m'inspire beaucoup. Je ne cherche pas à ressembler à qui que ce soit, je n'ai jamais eu de modèle. Pas que je ne veuille pas, c'est juste que je ne fonctionne pas comme ça. J'ai toujours fonctionné selon une seule règle : porter ce que j'aime, indépendamment de ce qui est à la mode ou pas. Je vois très souvent des gens qui, soit portent des choses parce qu'elles sont à la mode, soit n'en portent pas justement parce que tout le monde les a. J'ai toujours décidé de ne faire ni l'un ni l'autre et de ne suivre que mes go (je parle de vêtements mais ça s'applique à tout le reste). Certes mes goûts sont sûrement influencés par ce qui est dans l'air du temps, mais voilà, je pense que c'est en suivant mes propres goûts que je parviens à me construire mon propre style. Évidemment, je n'ai pas le monopole du goût, je ne suis pas une icône de style ni d'originalité, mais au moins je peux dire que ce que je porte reflète ma personnalité et mes inspirations, et je ne suis prisonnière de rien ni personne.

  • Enfin, quels sont tes conseils pour accepter ton corps comme il est ?

Je ne sais pas si quelques phrases suffiront à faire accepter aux gens leur corps comme il est. « Accepter son corps comme il est » c'est un peu vague comme expression, car comme dit plus haut, que veut dire « comme il est » ? si ce n'est pas un corps sain, doit-on l'accepter sans agir ? Si ce n'est pas un corps dans lequel on se sent bien, doit-on aussi l'accepter comme il est ? Quand on n'aime pas son corps, je pense qu'on peut commencer par cibler quelles zones physiques ça concerne et pourquoi on ne les aime pas. On voit si on peut changer cela, et on y travaille (avec le sport, par exemple). Pour d'autres parties (un nez trop gros, une petite bouche, des yeux trop foncés…) on ne peut pas vraiment faire grand-chose, et je n'ai pas de formule miracle. J'ai moi-même des complexes par rapport à des choses que je ne peux pas changer (pas de manière « naturelle » on va dire), mais j'essaie de ne plus trop y prêter attention. Les gens nous connaissent comme ça, et ça leur est complètement égal. Personne n'est parfait, chacun a ses petits défauts, ses petits complexes. On sait tous ce que c'est. Ce que vous pensez horrible chez vous n'est qu'un minuscule détail pour ceux qui vous entourent. On est un peu trop conditionnés par ce qu'on voit sur les réseaux sociaux, les magazines, la télé… les beautés parfaites qu'on nous montre nous font nous trouver encore plus de défauts (même si pour moi il existe véritablement des femmes parfaites, mais c'est une autre histoire !). Il faut avoir conscience que ce sont 2 mondes différents. Dans la réalité, encore une fois, personne n'est parfait. Et c'est pas grave.


RETROUVER MATHILDE

2 commentaires:

  1. Hello Romane !
    je suis super contente d'avoir pu t'apporter des réponses par rapport à ce thème, qui est important selon moi.
    bon en me relisant je repère des répétitions et quelques formulations vraiment pas terribles, je m'auto-énerve haha mais bon, l'essentiel c'est qu'on me comprenne !
    j'ai partagé ton article sur twitter :) des bisous et bonne continuation !
    Mathilde

    RépondreSupprimer
  2. Tes répétitions ne m'ont pas choqué, je trouvais justement qu'elles accentuaient ton propos !
    Je te remercie encore pour ta contribution.
    Bises

    RépondreSupprimer