Les habitudes des british | London Calling

mercredi 21 octobre 2015


L’autre jour je vous parlais de ce monde à l’envers dans lequel je vivais à Londres, comment parfois les anglais sont si contradictoires. Depuis les quelques semaines que je suis ici, je me suis aussi rendue compte que les anglais avaient des habitudes bien propres à leur mode de vie et que je ne nous vois pas du tout reproduire à Paris.

·      La culture du vélo

Vous me direz qu’on a des vélib à Paris mais pour moi l’utilisation du vélo à Paris est plus pour un usage de plaisir, de balade et non comme celui des londoniens qui ont tendance a plus l’utiliser pour se rendre au travail que pour profiter du beau temps le week-end. C’est très pratique pour les personnes qui habitent près de leur bureau car comme vous le savez, on ne trouve pas un métro à chaque coin de rue ici.

·      Toujours plus de running

A n’importe quelle heure du jour ou de la nuit les gens courent. Peu importe la météo, peu importe l’âge, vous ne pouvez pas sortir dehors sans rencontrer des gens qui courent. Le matin pour aller au boulot, le soir derrière une poussette. Il n’y a pas ce phénomène de « boost » ou de « courir en groupe » comme on le trouve à Paris car les gens n’en ont pas besoin pour se motiver et finalement ils courent souvent seul car ils courent durant leur trajet maison – boulot. Bref, courir c’est très normal pour un anglais, même à minuit.

·      Et toujours plus de bières après le boulot

Je n’ai pas été surprise par les anglais qui vont boire une bière au pub après le travail ou même quand un de vos profs vous dit « allez on va au pub à côté » mais j’ai été surprise par comment ils font durer le temps. Boire une bière après le boulot très bien mais être toujours au bar à 21h (quand on y est depuis 18h) me fait m’interroger sur la vie de famille, qui s’occupe des enfants, le budget bière accumulé à la fin du mois… C’est un vrai rituel chez les anglais, un moment qui a sa place dans leur emploi du temps et qui correspond à leur vie sociale mais je me demande vraiment comment passer trois heures au bar s’inscrit dans leur vie de famille.

·      Le journal en substitution du téléphone dans le métro

En ce moment, il y a des pubs dans l’underground pour faire la promotion du journal gratuit « Metro » qui disent qu’au lieu de gâcher 15% de sa batterie pour jouer sur Candy Crush ou consulter les news de The Guardian online, on peut aussi prendre « Metro » le matin et sortir de l’underground en sachant toute l’actualité nationale, people, culture, business et sport du jour. La vérité c’est que je me sens un peu comme une extraterrestre quand j’utilise mes cinq vies qui durent pile mon trajet de métro le matin car autour de moi les gens adoptent soit la liseuse, soit le livre ou alors s’échangent le journal quand ils ont fini de le lire. Matin et soir, les anglais aiment lire le journal, aiment tourner les feuilles de papier, aiment faire leur sélection entre l’Evening Standard, Time Out, Stylist ou The Wall Street et moi j’aime juste poser le journal sur le fauteuil d’a côté.

·      Toujours plus de causes

Les anglais adorent tout ce qui est charité. Ils vous abordent dans la rue pour vous parler des animaux, de religion. Ils adorent vous parler de ce qui les passionnent et des causes qu’ils supportent. La plupart des enseignes de restauration rapide donnent aux SDF les sandwichs qui n’ont pas été acheté à la fin de la journée. Sans parler du métro, pas une semaine ne passe sans qu’il y ait une collecte à Canary Wharf. Ils sont là avec leur saut et même le monsieur au micro encourage les gens à donner un peu d’argent pour soutenir tantôt l’éducation ou la santé. Même si je ne peux pas donner à tout le monde, je trouve ça génial. Ce n’est pas juste un don en ligne, là vous rencontrez directement l’association, vous pouvez échanger, en savoir plus sur leurs projets et je trouve ça tellement plus intéressant.


Pendant que j'étudie le mode de vie des British, je serai ravie de savoir ce que vous pensez de nos habitudes françaises ou des habitudes des autres capitales européennes que je n'ai pas encore explorée ! :)




No Comments

Enregistrer un commentaire