AMOS, bilan final

jeudi 8 octobre 2015




L’un des articles les plus lus sur mon blog est celui que j’avais consacré à mon école il y a maintenant deux ans. Pour ceux qui l’ignorent, j’ai fait un Bachelor Sup de Sport au sein de l’école AMOS Paris. Depuis la publication de cet article je reçois de nombreux mails pour me demander plus de précisions sur l’école et j’en reçois tellement qu’en ce jour où je vais recevoir mon diplôme, j’ai décidé d’y répondre à toutes pour la dernière fois car je pense principalement que mes réponses ne seront plus d’actualité dans un ou deux ans.

Avant toute chose je tiens à préciser que j’ai étudié chez AMOS entre 2012 et 2015, j’ai obtenu mon Bachelor avec 14,5 de moyenne et j’ai fait toute ma scolarité au sein de l’établissement de Paris donc s’il vous plaît ne me demandez pas comment ça se passe à Lyon, Lille ou Bordeaux car je n’en ai aucune idée.

·      INTEGRER LE BACHELOR
Pour ma part j’ai intégré le bachelor directement après le Bac en première année mais il est aussi accessible en deuxième année après une prépa de mise à niveau. Vous ne pouvez pas accéder au bachelor en troisième année.
Concernant le concours, suite à l’envoi de votre dossier vous êtes convoqué pour un entretien et quelques épreuves écrites. A mon époque c’était épreuve de français, épreuve d’anglais et quelques questions de culture générale. Normalement l’entretien pour le bachelor est individuel cependant je sais qu’ils font passer des entretiens collectifs pour le concours du master.

·      ET SI VOUS ETES UNE FILLE ?
On m’a souvent demandé si c’était difficile de s’intégrer quand on était une fille et qu’on arrivait dans le monde du sport. Tout d’abord je vous arrête tout de suite, il ne faut pas penser que le sport est un monde exclusivement masculin parce que c’est faux et j’ai travaillé avec des femmes qui avaient vraiment beaucoup de pouvoirs et de moyens. Depuis ma promotion, il y a de plus en plus de filles au sein de l’école et même si vous allez forcément vous frottez au préjugé du « tu es une fille, tu n’y connais rien au football » ou du « tu es une fille, tu fais de l’équitation ou de la gymnastique », laissez deux semaines à vos camarades et plusieurs discussions pour leur montrer que vous savez de quoi vous parlez.

·      LE RYTHME DES COURS
Concernant le rythme des cours je sais au moins qu’il a changé pour la troisième année car ma promo fut l’œuvre d’une année test pour nos stages et l’expérience a été désastreuse. En première et seconde année, vous avez cours par demi-journée matin ou après-midi, vous avez également 3 stages de deux mois à effectuer et il me semble quelques semaines à Londres en deuxième année mais je ne pourrai vous en dire plus car nous étions partis à Coventry. Comme je le disais en troisième année nous avons fonctionné sur un système 2 jours de cours / 3 jours en entreprise qui, on m’avait dit, n’allait pas être reconduit donc je ne peux rien vous dire de plus.

·      LES STAGES
Le bonus de la formation chez AMOS c’est le fait de faire des stages régulièrement. Ce n’est pas facile à trouver, tout le monde cherche au même endroit et en même temps mais c’est vraiment formateur et c’est ce qui vous permettra de vous faire votre réseau. Je sais que j’ai eu la chance de faire des stages plutôt valorisant mais je sais aussi que certains de mes camarades ont fini chez Decathlon deux fois. Faites au mieux pour tirer profit de ces expériences mais ne pensez pas non plus décrocher un stage chez ASO en première année sans piston. Concernant l’école, elle a bien des partenaires et fait suivre de temps en temps des offres de stage. Je n’y ai pour ma part jamais répondu mais je sais que de temps en temps ils oublient d’envoyer les candidatures à l’entreprise alors vérifiez bien que le message a été donné. Enfin, ne comptez pas trop non plus sur le réseau de l’école pour vos stages ou participez activement aux actions de bénévolats qu’ils proposent pour créer votre réseau, c’est là que vous faites des rencontres.

·      LES ENSEIGNANTS
La faille chez AMOS à mes yeux c’est qu’il n’y a pas de lien entre les années car les professeurs changent tout le temps. Vous passez d’une année à une autre avec des professeurs qui vous apprennent la même chose car ils ne savent pas ce que vous avez fait avant et c’est juste frustrant. J’ai eu la chance d’avoir le même prof de marketing sur mes trois années qui nous a délivré de vrais compétences et puis j’ai aussi une prof de communication en troisième année qui a du nous apprendre toutes les bases car en trois ans, c’était la première fois qu’on avait cette matière. Et puis parfois il y a aussi des matières qui n’ont pas de sens comme le digital qui m’a rien appris en deux ans. C’est donc ici mon problème avec l’école, le fait qu’il n’y ait pas de lien ni de suivi entre les années et que finalement vous n’avez pas le sens de continuité mais plutôt l’impression de recommencer la même chose chaque année.

·      LA VIE DE L'ÉCOLE
Bien sur comme pour chaque école il y a la question du BDE et du BDS. Je fais faire très court dessus car quand je suis partie toute l'équipe du BDE était en restructuration après de la "mauvaise" gérance. On nous a souvent parlé de projets et de voyages qui n'ont malheureusement pas abouti mais pour connaître quelqu'un des nouveaux membres du bureau de Paris, je sais qu'ils ont envie de faire bouger les choses. Concernant le BDS, vous vous doutez que c'est important pour une école de sport business. N'hésitez pas à aller vous renseigner parce que parfois la communication n'est pas directe car ce sont des personnes d'années supérieures qui le gère. Le BDS peut vous accompagner en tant que sportif individuel mais vous aussi prendre part au championnat universitaire dans les diverses équipes masculines et féminines. 

·      LES OPPORTUNITES DANS L’AVENIR
On m’a aussi souvent demandé qu’est ce qu’on fait après un bachelor. Alors deux solutions : soit vous faites un master chez AMOS ou ailleurs soit vous décidez de débuter dans la vie active. Très honnêtement si vous n’avez pas évolué en agence ou dans un club/une fédération lors de vos stages je ne vous conseille pas de vous lancez dans la vie active après le bachelor car il vous manquera une grande connaissance du monde sportif et une réalité du business que vous ne connaissez pas. Pour ma part, je pensais avoir fait le tour de la question du sport après mon bachelor et j’ai décidé de me spécialiser dans autre chose mais après un bachelor vous pouvez prétendre à évoluer dans le marketing, dans les médias et dans la communication au dépend de l’expérience que vous avez acquis en stage en tant que chef de projet junior ou assistant chef de projet. AMOS forme sur la théorie et encore mais si vous ne pratiquez pas par vous même, si vous n’allez pas faire du bénévolat le week-end, vous aurez du mal à faire valoir votre savoir faire en entretien. C’est à vous d’aller chercher la valeur ajoutée.

Je pense cette fois-ci avoir fait le tour de la question sur AMOS. J’ai essayé de vous en ressortir ce que ça m’a apporté mais surtout ma vision de l’école. Comme je l’ai dit, j’ai eu la chance de faire des stages qui m’ont beaucoup apporté dont mon stage alterné pendant 7 mois qui m’a pratiquement tout appris alors misez beaucoup sur l'expérience professionnelle. AMOS m'a permis d'avoir des connaissances sur le monde sportif, sur son économie, mais aussi de m'aider à concrétiser mon projet professionnel et où je voulais vraiment aller. Cependant je ne conseille pas AMOS à quelqu’un qui a besoin qu’on soit tout le temps dernier lui et qui ne fournit pas un minimum parce que vous n’allez pas en voir le bout et vous allez vous ennuyer. Il faut aussi savoir prendre des initiatives !

Si vous avez de nouvelles questions sur le cursus, je vous invite à me les poser en commentaires et non à m’envoyer des mails. Aussi avec le temps mes réponses vont un peu « s’épuiser » car l’école évolue c’est pour cela que toutes mes réponses sont basées sur mon expérience et pas sur ce qui se passe dans l’école à l’heure actuelle.


No Comments

Enregistrer un commentaire