Un stade a le droit d'avoir un nom

mardi 8 septembre 2015




Hier, les joueurs de l’Equipe de France de football ont joué dans ce nouveau stade appelé à présent « Matmut Atlantique ». L’annonce a eu l’effet d’une bombe la semaine dernière et personne ne s’attendait à un naming du stade pourtant il ne vient juste que s’ajouter à la petite liste qui se dresse en France derrière le MMA Arena ou encore l’Allianz Riviera.

L’effet de cette annonce n’a eu aucun impact sur le jeu des Bleus qui nous ont régalé en première mi-temps. Il faudrait d’ailleurs pour le PSG que Matuidi arrête de jouer aussi bien avant qu’on leur vole au prochain mercato… Cela faisait longtemps qu’on n’avait pas vu un tel plaisir sur le terrain et ça redonne confiance pour les prochains matchs et la campagne jusqu’à l’Euro. On n’arrive toujours pas à « durer » mais il reste encore 9 mois !

Pour revenir à ce stade, j’ai vu des dizaines de commentaires disant que les gens « avaient mal à leur football ». C’est vrai qu’on n’est plus au Parc Lescure ou à Chaban Delmas et qu’on ne donne pas le nom d’une personne ayant participer à la vie du club à un stade mais comment voulez-vous dans des conditions économiques comme aujourd’hui pouvoir construire des stades flambants neufs et ne pas devoir faire des concessions? Combien de personnes se sont plaint de la vitesse à laquelle se dégradait Chaban Delmas ou bien encore de ces toilettes…?

Ce stade arrive grâce à la campagne pour l’Euro 2016 gagnée par la France mais arrive aussi parce qu’on en a besoin et que si on regarde les infrastructures de nos voisins européens, nous sommes bien en retard. Même un stade comme Anfield, que je n’ai pas trouvé si grand que ça, a plus de classe que le Parc des Princes parce qu'ils ont des moyens que nous n'avons pas. Il est arrivé l’heure où la rénovation doit se faire mais où les fonds publics ne sont pas suffisant. Les clubs n'ont pas assez d'argent pour être propriétaire et les villes, elles ont aussi des milliers de choses à payer. Alors on parle ici peut-être de football business mais d’un football business qui assure votre confort et qui n’est pas là pour détruire l’histoire de votre club.

D’accord, il y a plus joli que « Matmut Atlantique » et la Matmut a fait un super coup avec ce naming pour faire référence a sa position dans le sponsoring sportif mais la Matmut va apporter assez de fonds pour compenser l’entretien du stade, pour développer son exploitation et là on ne parle plus de football uniquement, on parle à l’échelle d’une ville comme Bordeaux qui veut faire vivre le sport mais qui ne peut pas le faire seule. On n’attaque pas un club quand on permet un naming de stade, on aide une ville, on améliore les conditions d’une infrastructure et on permet à ses supporters d’être entre de bonnes mains aux stades (enfin il va aussi falloir arranger ces histoires de barrières qui tombent !).

Le naming n’en est qu’à ces débuts et même si tout ce que vous voyez c’est une « atteinte à votre football », c’est plus que ça et le football des années 80 n’existent plus il n’y a qu’à regarder les transferts et les sommes d’argent dépensées durant le mercato. Le football grandit a une vitesse folle et le football business n’est pas encore à son apogée mais il faut savoir si on veut de jolis stades ou des stades aux sièges cassés où le strapontin est plus dur que la pierre…

Et vous, que pensez-vous de cette nouvelle vague du "naming"? Pensez-vous que cela dénaturalise un stade par rapport à son club?




No Comments

Enregistrer un commentaire