Mon premier match de rugby

samedi 26 septembre 2015



Enfin les gars, j’ai enfin mis les pieds dans un stade pour un match de rugby. Après presque 21 ans d’existence, il fallait bien que ça arrive et l’occasion était trop belle pour la manquer. Pour ceux qui n’ont toujours pas suivi, j’ai traversé la manche il y a presque un mois et ce qui est bien c’est que le rugby aussi a décidé d’y poser ses valises pour un mois et demi de Coupe du Monde. Pas un jour ne passe sans que vous ayez un défilé de maillot dans Londres et après France - Italie samedi dernier, c’était au tour de France - Roumanie ce mercredi.

Avant de rentrer dans le vif du sujet, parlons Coupe du Monde. Après tout dans quelques mois, nous aussi en France, nous accueillerons un événement de grande importance et il est intéressant d’observer comment les anglais s’y prennent. Je l’avais déjà dit, les anglais sont très chaleureux, très aimables et distribuent de la bonne humeur sur le chemin du stade. Pour ça c’est comme aux Jeux Olympique : un vrai succès.
Néanmoins je dois avouer avoir été assez étonné que mon billet n’ai été contrôlé qu’une seule fois au contrôle de sécurité avant d’entrer dans le stade. Je tiens à préciser que quand je vous dis contrôle de sécurité c’est juste un coup d’oeil dans mon sac, pas de fouille et j’ai pu rentrer avec ma bouteille de coca cola et son bouchon sans soucis. Je me demande donc si la sécurité est au niveau pour un tel événement puisque vous rentrez dans un bloc comme vous le voulez et vous pouvez garder votre casque de moto sans le déposer à la consigne. Après tout est fait pour que vous soyez à l’aise : vous pouvez avoir une radio avec des commentaires dans votre langue et en avant match les règles du jeu sont rappelées.
Je pense que comme à chaque fois, les anglais font du bon boulot et que leurs sourires contribuent beaucoup à la réussite de votre soirée. J’irai prochainement testé la fanzone de Trafalgar Square voir si l’ambiance est tout aussi chaleureuse.

Pour revenir sur le match, imaginez moi au début ne comprenant pas pourquoi les gars s’arrêtent toutes les dix secondes et finalement ayant totalement compris le pourquoi du comment quand l’arbitre a sifflé la fin du match. Il fut un moment où j’ai cru que j’allais vraiment m’ennuyer avec ce jeu qui s’arrêtait continuellement et aucune accélération mais j’ai trouvé la deuxième période beaucoup plus intéressante et beaucoup plus riche en action. A côté de moi des français se plaignaient aussi que le jeu était nul alors je me suis dis que si on pensait la même chose c’est que je devais avoir compris.

Je comprends toujours pas comment les joueurs n’ont pas peur de se faire mettre à terre parce que dis donc les roumains c’était vraiment des brutes mais j’en suis arrivée à la conclusion que pour faire du rugby, il ne faut pas avoir peur d’être défiguré et aussi de tomber. Vous voyez moi sur un terrain de rugby je serai celle qui s’arrête jamais de courir mais qui ne veut jamais le ballon pour pas qu’on me plaque au sol.


Après l’ambiance de Coupe du Monde c’est un peu spécial, il y a des français pour la France et puis il y a des anglais, des roumains mais aussi des irlandais qui viennent juste pour apprécier le match et pour surtout ne pas soutenir la France. Tout le public n’est pas concerné alors parfois ça fait un peu foire dans les tribunes et quand un joueur rentre ou sort, il n’y a pas beaucoup de réactions. Je ne sais pas moi je pensais qu’on applaudissait comme au football et non. C’est complètement une autre ambiance et je pense que pour être complètement charmé par ce sport c’est un match en France au milieu des français qui viendra sceller le début d’une grande histoire d’amour entre le XV de France et moi.

A retenir de ce premier match de rugby : je veux retourner voir le XV de France et j’ai compris les règles (bon par contre les prénoms et les postes de chacun on verra une prochaine fois parce qu’ils sont un peu beaucoup sur le terrain quand même !).

Et comme on dit « Allez les Bleus » !


.

No Comments

Enregistrer un commentaire