Le monde à l'envers | London Calling

jeudi 24 septembre 2015



Londres, l’Angleterre, c’est le monde à l’envers. C’est tantôt il faut regarder à gauche, tantôt il faut regarder à droite. Tantôt il faut « keep your left » dans l’escalier, tantôt « keep your right » dans l’escalator. Alors quand on y vient en touriste, on ne fait pas trop attention, on fait comme tout le monde et on se contente de suivre le mouvement mais quand vous y vivez il faut prendre l’habitude de faire attention au sens car sinon vous vous retrouvez dans le mauvais bus ou bien vous vous faites percuter par un vélo.

Dans ma collocation aussi c’est le monde à l’envers, c’est normal de ne pas nettoyer les tâches de café par terre, c’est normal de ne pas rincer l’évier après s’être rasé, c’est normal de ne pas faire la vaisselle, c’est normal de ne pas jeter les cartons de pizza… C’est normal de ne pas être propre.

C’est le monde à l’envers parce que les prix sont démesurément surprenant. C’est 15£ le cinéma, c’est 123£ au mois les transports de la zone 1 à 2, c’est 1£20 la canette au distributeur, c’est 79p la barre de Maoam, c’est 4£50 la pinte de bière (ce qui a la fin de la semaine vous fait un sacré budget quand on y pense). C'est des musées gratuits, des expositions gratuits, des concerts gratuits...

C’est aussi le monde à l’envers parce que les profs vous disent que vous êtes géniaux, que votre « positive energy » était super, que vos idées sont intéressantes et à la fin ils vous donnent leur bénédiction en mode « whatever God you are believe in, God bless you ». C’est le monde à l’envers parce que vos profs se présentent en mode « A 12 ans, j’avais déjà des gens qui travaillaient pour moi. Je viens de Bristol, là-bas y a un gros marché de drogue. Je me faisais des milliers par semaine ». C’est le monde à l’envers quand vous avez cours dans une église.

C'est le monde à l'envers car les british n'ont pas peur d'être idiot, ils n'ont pas peur de dire ce qu'ils pensent, ils n'ont pas peur de porter ce qu'ils veulent. C'est le monde à l'envers car on nous a appris à tourner sept fois notre langue dans notre bouche avant de parler et à être l'image du cool qu'on se fait d'un français.

C’est le monde à l’envers car les gens laissent leur place aux personnes âgées dans le bus.
C’est le monde à l’envers car on vous fait vos sacs au supermarché.
C’est le monde à l’envers car les gens font la queue l’un dernier l’autre devant les portes du métro.
C’est le monde à l’envers car tu peux faire 100m en portant une jupe sans être sifflé.
C’est le monde à l’envers car ici tu achètes tes médicaments au supermarché et trouver une pharmacie c’est comme trouver une aiguille dans une botte de foin.
C’est le monde à l’envers car ils ne savent pas apprécier un vrai et bon fromage fort.
C’est le monde à l’envers car les gens sont déjà bourrés à 20h30.

L'Angleterre c'est un peu différent, ça a ses bons côtés, ses mauvais côtés mais pour sur, au début ça surprend.

4 commentaires:

  1. Tu me donnes encore plus envie d'y mettre les pieds, dans la capitale anglaise ! J'aime la façon que tu as eue ici de montrer à quel point la ville est un paradoxe en soi, à quel point ils croient à des valeurs mais ne les respectent pas toujours et trouvent ça normal. J'aime aussi que tu rappelles à quel point c'est une ville où tu peux être qui bon te semble et ne pas être jugée pour l'être, ouvertement.
    J'espère que tout se passe bien pour toi et que tu ne crises pas trop avec tes colocataires !
    Take care, lots of love,
    Marine Xx

    RépondreSupprimer
  2. Tu me donnes envie de retourner en Angleterre et pas seulement pour 3 jours cette fois. Ton post m'a redonner le sourire, merci romy xx

    RépondreSupprimer
  3. Ow l'Angleterre c'est tellement bien ! On souhaite y retourner bientôt , et ton article nous fait sourire, en nous rappelant les bons et les mauvais côtés.

    Merci !

    Anthony & Noémie, blogueurs amoureux et facétieux sur notrecarnetdaventures.com

    RépondreSupprimer
  4. C'est une amusante façon de décrire l'Angleterre. Un monde à l'envers ne veut pas dire un monde moins bien ou un monde meilleur, juste un monde étonnement différent, je suppose, et ça tu l'as parfaitement résumé !
    Bon courage pour la suite de tes aventures, et tu verras en décembre, tu ne voudras plus le quitter ce monde à l'envers ;)

    RépondreSupprimer