Barcelone | City Guide

jeudi 3 septembre 2015


Le moins qu’on puisse dire c’est que j’ai profité de mes vacances jusqu’au dernier moment puisque la semaine dernière, j’ai pris la direction de Barcelone pour quelques jours sous le signe du soleil avant de goûter à la grisaille londonienne.
Cela ne date pas d’hier, j’adore les villes espagnoles. J’aime les couleurs chaudes sur les bâtiments, j’aime le fait que les grands immeubles créent des ruelles minuscules, j’aime voir les gens assis sur un banc à l’ombre en plein après-midi et cette facilité qu’ils ont de prendre leur temps alors que moi je marche tout le temps très vite. J’aime le style de vie espagnole même si j’ai du mal à m’y habituer et j’espère bien pouvoir découvrir des villes comme Séville, Valence ou encore retourner à Madrid dans les années à venir.
On reproche souvent à l’Espagne d’être un pays sale et il est vrai que les gens font les poubelles accompagnés d’un caddie déjà bien rempli mais durant mon séjour j’ai constamment vu des agents nettoyer places et trottoirs. Il est vrai que l’Espagne est durement touché par la crise mais au delà de cela les gens sont chaleureux, l’architecture des bâtiments est magnifique alors on peut regarder que le négatif d’un pays ou s’enrichir de sa culture et profiter de la richesse qu’elle a à proposer. C’est sur ce second point que j’ai décidé d’axer mes vacances 6 ans après être venue pour la première fois lors d’un voyage scolaire.


GRACIA

Un petit peu en hauteur, il est agréable d’aller s’y promener de bon matin pour ne pas avoir trop chaud. Sur le chemin qui monte au Park Guell on peut faire une pause au  Real Santuario de San José de la Montaña pour admirer la vue de Barcelone ou bien prier dans la petite église. Toujours en montant, le paysage ne perd pas de son charme avec ses ruelles colorés jusqu’à l’arrivée au Park. Désormais cela coûte 8 euros d’avoir accès aux curiosités de Gaudi et de pouvoir voir de près ces carrés de couleurs. Prenez le temps d’observer mais aussi d’écouter les bruits du parc qui vous guideront d’un chant un à autre avant de redescendre par la grande porte. D’ici redescendez sur la Traverssera del Dalt et puis prenez une rue en face qui vous conduira sur ces petites places où déjeuner à l’ombre. La Plaça de la Virreina, la Plaça del Diamant, la Plaça del Sol, la Plaça de de la Vila de Gracia… Vous avez un petit peu de choix mais attention à ne pas arriver trop tard pour avoir encore de la place en terrasse. Sur le chemin vous irez de rues en rues où les drapeaux catalans accrochés au balcon sont là par dizaine. Après déjeuner, gardez un peu de place pour le dessert tout en continuant de redescendre vers la Plaça de Joan Carles I et arrêtez vous prendre une glace chez Ottavia, faites moi confiance vous n’en mangerez pas de meilleure.



BARRI GOTIC

Un autre quartier où s’aventurer à quelques pas des Ramblas dans un décors plus calme, plus minimaliste. Depuis l’Avenidad del Portal de l’Angel c’est un circuit gothique qui s’offre à nous en commençant par la cathédrale (soyez bien couvert au niveau des épaules et des jambes si vous souhaitez y entrer). En faisant le tour de celle-ci vous trouverez le Palau del Lloctinent et puis après avoir terminé d’observer les gargouilles en hauteur, vous retournerez vers la Calle del Paradis, tomberez sur le Temple Roma d’August avant de rejoindre la Plaça de Sant Jaume avec de part et d’autre le Palau de la Generalitat et l’Ajutament. D’ici vous n’êtes plus qu’à quelques pas de las Ramblas, du Mercat de la Boqueria et de la Plaça Reial mais vous pouvez aussi continuez d’explorer de ruelles en ruelles les recoins de ce quartier où l’architecture bien particulière rappelle l’histoire de Barcelone, ses inspirations romaines et où là encore chaque place vous plonge dans un cocon d’intimité. Si plonger dans la masse touristique ne vous intéresse pas mais que vous voulez quand même prendre un verre, troquez la Plaça Reial pour la Plaça de George Orwell avant de rejoindre le bord de mer jusqu’à la Barceloneta.


EL POBLENOU

La Plajta de la Barceloneta, on aime y passer une bonne après-midi mais après avoir été étouffé par tout ce monde, on aime aussi s’évader vers des endroits plus calme. En continuant après le Port Olimpic, on trouve d’autres plages plus calmes comme la Platja de la Nova Icaria ou bien la Platja de la Bogatell jusqu’au Parc del Poblenou. Un peu moins touristique mais tout aussi charmant, en le traversant nous tombons sur une Rambla calme, sous l’ombre des arbres et surtout où on ne se marche pas dessus. De places en places, de cafés en cafés, on la remonte à notre rythme et on prend notre temps comme les espagnols avant d’atteindre la Diagonal. Les plus friands du bord de mer pourront continuer de longer le littoral jusqu’au Forum et respirer cet air marin qui nous manque tant quand on passe notre temps sous le nuage de pollution parisien.


MONTJUIC

Quand il s’agit de la colline de Montjuic il y aura les feignants qui prendront le téléphérique et ceux qui, prenant leur courage à deux mains, se lanceront dans l’ascension depuis le Museu National d’Art de Catalunya et ses nombreuses fontaines. Les amoureux de la nature iront de jardin en jardin, pour les autres je vous conseille de continuer votre périple vers le stade olympique avant d’entamer la rude épreuve qui vous conduira jusqu’au château de Montjuic. Comptez un bon quart d’heure depuis le stade olympique pour arriver au point culminant surtout que tous les chemins ne sont pas à l’ombre. Arrivé en haut, la vue en vaut le détour. L’eau turquoise de Barcelone vous donne envie de descendre plus vite que votre ombre vous jeter dedans mais avant, un arrêt déjeuner sera bien apprécié. Certains apprécieront de s’arrêter à la Fondation Juan Miro mais nous avons préféré l’option « aller remplir nos estomacs » en suivant les petits sentiers qui continuent de vous offrir un joli panorama sur Barcelone jusqu’au jardin de Miramar. C’est définitivement une balade à faire, un peu sportive mais la satisfaction de l’avoir fait vaut autant d’efforts. D’en haut vous voyez aussi bien la ville que le port maritime et ces tours tantôt des monuments, tantôt des tours d’affaire qui vous permettent de vous rendre compte de l’immensité de Barcelone.


AUTRES

- Ne manquer sous aucun prétexte l’incontournable Sagrada Familia et ses vitraux si jolis.
- S’attarder dans quelques boutiques près de la Plaça de Catalunya sur le Passeig de Gracia.
- Flâner dans le parc de la Ciutadella en observant tantôt les artistes, tantôt ceux qui entretiennent leur corps.
- Prendre l’apéro dans une des guinguettes situées en bord de mer, « un mojito por favor » !
- Prendre le métro jusqu’à Collblanc pour passer sa matinée au temple du football catalan, le Camp Nou.
- Faire comme tout le monde et longer le Port Vell d’une place à une autre en évitant toutes les personnes qui veulent vous vendre des selfie sticks.
- S’émerveiller devant la précision de la façade del Casa Battlo.
- Prendre un verre au pub irlandais le Fastnest sur le chemin du métro en rentrant de la plage parce que comme ça « on laisse les habitués de l’heure de pointe passer ».


DORMIR

Je sais que tout le monde n’est pas friand d’Airbnb mais c’est par ce site que nous avons trouvé notre logement et honnêtement je le recommande aux familles parents/2 enfants. A deux pas du métro et des supermarchés, il est bien placé sans être dans un quartier trop bruyant. Avec la ligne 5 du métro on se déplace très facilement. L’équipement est au top et très facile d’utilisation dans l’appartement. L’accueil se fait dans de très bonnes conditions et les informations sont très précises. Pour faire simple le rapport qualité/prix est vraiment excellent et si vous allez à Barcelone en famille prochainement, je vous conseille de booker cet appartement. Et si vous voulez une réduction de 18 euros, vous pouvez bénéficier de mon code parrainage



SE DEPLACER

Si vous êtes là pour une semaine et que vous êtes des bons marcheurs, je vous recommande de prendre une carte de 10 trajets et de compléter la fin de votre séjour avec une carte de 10 que vous partagerez. Si vous êtes plutôt du style à vous déplacer qu'en transport en commun ou alors que vous êtes avec de jeunes enfants, prenez plutôt les cartes 2/3/4/5 jours.



No Comments

Enregistrer un commentaire