Rdv en Terre Inconnue

mardi 16 juin 2015



Si logiquement je m’étais rendue en cours ou au travail lundi matin comme toute personne n’étant pas déjà vacances, alors j’aurai crains la fameuse question « qu’as-tu fais ce week-end? ». Je l’aurai crains car la seule chose que j’aurai eu à répondre c’est « J’ai passé mon week-end à regarder Rendez-vous en terre inconnue sur YouTube » et alors là, on m’aurait regardé avec de grands yeux et je n’aurai pas eu 10 minutes pour expliquer le pourquoi du comment de mon addiction à cette émission tout aussi géniale que frustrante et déstabilisante. En revanche si vous avez 10 minutes, je peux vous expliquer !

Ces derniers jours, dans l’attente de mes résultats, de savoir si j’ai validé ou non mon bachelor, je n’arrive pas à « avancer », à me projeter ou à faire quelque chose de concret alors je traîne sur l’ordinateur, je traîne sur YouTube et puis l’autre jour, je me suis souvenue avoir cette publicité lors de ma séance de Waterbike entre deux parties de Motus (oui je voulais vraiment caser que j’avais vu ça entre deux parties de Motus parce que j’adore ce jeu, je le regarde depuis que je dois avoir 10 ans et je me demande encore pourquoi j’ai pas passé les sélections). Cette publicité, ou ce trailer, promouvait le magazine « Retour en terre inconnue » et ça m’est revenue à l’esprit alors j’ai juste tapé « rendez vous en terre inconnue » dans la barre de recherche de YouTube. Surprise, on y trouve des épisodes entiers pour mon plus grand plaisir.


Je trouve cette émission géniale parce que c’est un moyen de gentiment nous remettre à notre place en nous disant « et regardez, des gens sont très heureux avec rien du tout et en plus ils ne se prennent pas la tête tous les 4 matins pour des broutilles ». C’est une émission avant tout humaine mais surtout morale que je trouve intéressante de tous les points de vus. Le fait aussi de découvrir de si beaux paysages dans des contrées qu’on n’imagine même pas tellement cela nous paraît loin, c’est à chaque fois sortir un peu plus de notre ignorance en apprenant à découvrir une culture plus vieille que la nôtre, une culture ancestrale.

C’est aussi une émission frustrante parce que qui ne rêve pas d’être la personnalité a qui on bande les yeux, qu’on emmène rencontrer des gens extraordinaires. Tout le monde rêve de partir vers l’inconnu, de se faire laisser surprendre et de juste apprécier le cadeau qu’on nous offre. L’inconnu c’est une aventure mais c’est aussi une manière d’apprendre beaucoup sur nous même. Cette émission collectionne les endroits aussi aride que polaire, des endroits dans le désert où je ne penserai même pas aller mais il ne suffit que de quelques images pour que je me dise « faut que j’aille aussi là-bas ». C’est frustrant car aujourd’hui je me dis qu’avoir la chance de voyager dans même un seul de ces endroits c’est presque impossible ou alors quand je le pourrai, une grande partie de la culture qu’on nous conte aura disparu.

Et enfin c’est très déstabilisant de se dire qu’au vingt et unième siècle des personnes arrivent à vivre dans des endroits aussi reculées, avec des températures parfois très extrêmes, en ayant gardé la culture de leurs ancêtres et en vivant sans aucune connexion avec le monde d’aujourd’hui. On se dit tous que ça doit être impossible de vivre sans savoir ce qui se passe dans le monde, sans « être connecté » et pourtant ils le font. Ils sont heureux avec leur mode de vie et n’ont pas besoin d’être en harmonie avec le monde d’aujourd’hui pour survivre. C’est déstabilisant de se dire que ces gens ignorent tout de nos cultures alors qu’on pense qu’il est impossible de vivre sans ce qui nous paraît la norme aujourd’hui : avec une maison, des enfants qui vont à l’école et des courses qu’on va faire au supermarché.

Cette émission m’a fait me poser la question de qui, entre nous et eux, étaient le plus heureux et la réponse est eux. Je me rends compte qu’ils ont une vie si pure, si simple et qu’on ne pollue pas leurs pensées ou leur quotidien par des faits divers dramatiques, par des comportements sévères et que de ce fait ils sont préservés par ce mode de vie de stress, de complaintes. Ils ont toujours vécu d’une certaine manière et de ce fait, ils ne ressentent pas le besoin d’avoir plus. Ils sont heureux avec ce qu’ils ont, ils sont heureux d’honorer leurs traditions et je crois que cela montre bien qu’ils sont plus heureux que nous. Nous, on veut toujours plus car on nous a toujours donné plus, nous nous sommes rivaux, vivant dans une société égoïste alors qu’eux sont unis, ce sont des tribus, ce sont des familles. Nous on se plaint pour un oui ou pour un non.

J’avoue, chaque émission me fait pleurer parce que je trouve ça si touchant et si beau de pouvoir en apprendre tant sur des gens qui donnent tout ce qu’ils ont, qui donnent de leur gentillesse et de leur générosité a des personnes qui dans notre monde « ont tout ». Ces gens sont peut-être les personnes les plus humaines qu’on m’a fait découvrir et c’est pour cette raison que chaque émission est un rendez-vous à ne pas manquer.


Et vous, addict ou pas addict à Rendez-vous en Terre Inconnue?
Un épisode qui vous a marqué?

No Comments

Enregistrer un commentaire