Pédaler dans l'eau : verdict ?

vendredi 19 juin 2015


Water - bike : deux mots anglais exprimant la combinaison de deux choses que j’adore dans la vie. Tout d’abord l’eau qui a toujours été un élément dans lequel je me sens bien. J’adore nager, je trouve ça reposant et en même temps, j’ai la sensation d’être ailleurs et dans ma bulle. Ensuite le vélo que j’associe au plaisir de se balader en forêt, à la détente ou au Tour de France que je prends plaisir à regarder.

Début Mai je me suis donc penchée sur la question d’essayer le « waterbike » afin d’effectuer une petite remise en forme maintenant que j’allais avoir un peu plus de temps avec la fin de mon stage et la fin de mes examens. L’avantage du « waterbike » c’est de faire du sport sans trop le ressentir et surtout, de ne pas avoir de courbature le lendemain puisqu’on fait du sport dans l’eau.

Alors puisque je sais que quand on parle de sport, ce que les gens veulent en premier savoir c’est si y a eu des résultats, commençons par cela.
Quand je suis allée prendre rendez-vous, la gérante m’avait dit que l’idée du « waterbike » c’était avant tout le bien être, et non la performance, et qu’à la fin du programme je verrais de nette différence. N’étant pas trop une adepte de la photo avant - après (ben oui les complexes toujours de ne pas être en accord avec son corps), j’ai opté pour la technique du mètre afin de juger en cm la différence qui allait s’opérer. Conclusion : j'ai perdu du poids mais je ne pense pas que ce soit dû au Waterbike en lui même puisque ce n'est pas du poids perdu sur les six semaines cependant j'ai perdu 4cm de tour de ventre, trois centimètres de tour de hanche et deux centimètres de tour de cuisse.

Pour avoir ces résultats, j’ai suivi le programme « silhouette » sur 6 semaines avec deux séances  de 45 minutes par semaine. L’idée était d’alterner séance simple et séance de coaching pour renforcer jambes, abdos et même bras. L’avantage c’est que c’est vous qui décidez l’allure que vous voulez donner à votre séance soit dans la performance, soit dans le renforcement musculaire bien que je vous l’avoue, vous êtes pris par cette fierté qui vous pousse à faire le plus de kilomètres possible. Pour ma part, j’ai toujours fait entre 16,5 et 19 km par séance avec cette accélération dans les dernières minutes pour dépasser ma distance de la séance précédente soit au moins du 20km/h.




Alors le « waterbike » oui, non, peut-être?
Comme tout sport ou tout service vendu, il y a des avantages et des inconvénients. L’inconvénient principal du « waterbike » c’est que ça coûte assez cher alors certains préféreront se diriger vers la piscine municipale qui a installé des vélos dans l’eau mais là, on perd pas mal d’avantages du waterbike et des technologies proposées. En effet, le waterbike c’est un peu un sport multi-action donc en fonction des bénéfices que vous recherchez, aller à la piscine municipale n’aura aucun effet. En effet pas de jet d’hydromassage donc aucun actif sur la cellulite au rendez-vous, pas de chromathérapie pour la détente, pas de bouillonnement pour la detox de l’organisme. Bon bien sur, ça ce sont les plus apportés en plus du pédalage mais si seul le fait de pédaler vous intéresse, la piscine municipale conviendra très bien.
En tout cas l’avantage premier du « waterbike » de manière générale c’est de faire du sport sans avoir l’impression de faire du sport. Vous ne ressentez pas l’effort, vous regardez la télévision ou écoutez la musique en même temps, vous n’avez pas cette impression de rougir et de dégouliner de sueur (quelques coups de chaud de temps en temps mais rien de suffocant) et vous perdez entre 300 et 500 calories la séance. Pour que ce soit efficace, deux techniques : celle où je me tiens droit et je contracte les abdos ou celle ou je m’appuie sur le guidon à l’horizontale, le corps en avant et là aussi les abdos contractés (comme ça c'est du deux en un pour les gambettes et le ventre).

Je ne recommande pas le waterbike à ceux qui s’attendent à une perte de poids fulgurante mais plutôt aux personnes intéressés par le renforcement musculaire, par le raffermissement de la peau et par l’affinement de la taille, des cuisses et du ventre. Il n'y a toujours pas de solution miracle pour ressembler à Miranda Kerr, si je la trouve un jour promis je la partage !



Et vous quels programmes suivez-vous pour vous remettre en forme?

No Comments

Enregistrer un commentaire