Editor letter #1

lundi 18 mai 2015

Quand j’ai commencé à bloguer il y a de ça plus de 4 ans, je ne racontais pas les mêmes choses que celles que je raconte aujourd’hui. Je n’avais pas les mêmes goûts, les mêmes passions, les mêmes envies.

Au début de ce mois de Mai, alors que j’étais sur le planning des publications, je me suis remis en question. Il y avait plein d’articles de prévu mais j’avais l’impression d’être dans une sphère d’oppression où je devais produire plus en quantité qu’en qualité. Totally wrong. C’est en surproduisant que je m’épuisais alors j’ai décidé de tout stopper, quelques jours, le temps de passer mes partiels et de réfléchir.
Tenir un blog c’est finalement constamment se remettre en question parce que c’est personnel et que en tant que personne, je me remets constamment en question. Je suis indécise sur mes choix comme je peux être indécise sur ma manière de vous relater les choses. Trouver les bons mots, la bonne accroche, la bonne structure mais aussi la bonne présentation. Ce n’est pas simple et même si on reste dans quelque chose de personnel, le partager c’est s’ouvrir et il faut respecter certaines normes pour être compréhensible.
Alors j’ai tout arrêté et je me suis posée. Je me suis demandée si je n’allais pas tout recommencer, supprimer ces articles qui ne me ressemblent plus (ne vous inquiétez pas ils sont juste hors ligne le temps de les adapter au nouveau design). Finalement je me suis dit que non, qu’après tout même si aujourd’hui je ne suis plus en accord avec ces posts, je les ai quand même écrit et que ça fait parti de l’histoire de The Ginger Temper, que c’est grâce à ce que je n’aime plus que je me remets en question pour m’améliorer.
Ce n’est donc pas un « nouveau » The Ginger Temper qui vous attend, c’est toujours moi, Romy, mais je grandis, je muris (du moins j’espère) et du coup j’ai de nouvelles envies. Je préfère vous proposer moins mais mieux et que quand je me replonge dans ces anciens articles, je ne sois pas là à me demander comment j’ai pu écrire cela ! Moins mais mieux, c’est peut-être la bonne définition de cette formule sur laquelle je m’engage.
Longtemps, je n’ai pris le temps. J’écrivais puis je publiais. Aujourd’hui j’ai envie de construire, de prendre le temps, de photographier (enfin quand mon appareil photo sera revenue du SAV), de créer et d’imaginer. J’aurai Presque envie de tout plaquer pour m’y consacrer mais je ne suis pas “youtubeuse beauté”.
Toutefois je ne pense pas m’y engager seule et comme je vous l’expliquais il y a quelques semaines, l’idée d’une TeamTGT me trotte de plus en plus dans la tête. Là aussi l’idée reste de proposer mieux, proposer des choses comme je les imagine et conceptualise dans ma tête. En effet, je ne possède pas toutes les compétences que j’aimerai avoir et il faut bien se dire que jamais personne n’a réussi seul. Alors il est possible, voir même fort probable, que de temps en temps vous voyez par ici de nouveaux contributeurs pour de nouveaux contenus et de nouvelles créations.
Vous savez quand on met tout son cœur dans un projet, on veut qu’il réussisse mais on veut surtout qu’il nous soit fidèle alors l’idée ne sera jamais de créer une machine mais de créer un endroit d’échange où chacun peut se retrouver, quelque chose qui me ressemble et que vous appréciez.
C’est un peu mon bébé, ma fierté parce que je m’y investis et parce que ça m’a permis de vivre des choses que je n’aurai jamais vécu et j’ai très envie que ça continue, que je découvre le monde, que je découvre la vie surtout car je ne suis qu’une petite fourmi très curieuse et qui a encore plein de belles choses à vivre.


Alors voilà, The Ginger Temper se relance pour moins mais mieux et j’espère que ça vous plaira toujours autant. N’hésitez pas à me faire part en commentaires de vos envies, des articles qui vous ont le plus plu ou alors déçu et si vous ne savez pas quoi dire, vous pouvez toujours écrire “hello”.

1 commentaire:

  1. Je suis vraiment contente que tu te sois décidée à faire ces changements. Je sais que tu as eu pas mal de coups de mou et d'hésitations, mais en lisant ce post je vois que tu arrives de nouveau à te retrouver et te reconcentrer sur toi même, ce que tu aimes, ce qu'il te plait, c'est très positif. Je serai là si tu as besoin de moi, j'espère que tu le sais. Trinquons figurativement à ce nouveau départ ! Tchin ;)

    RépondreSupprimer