Réussir son TOEIC ou how improve your english

mardi 7 avril 2015


La fin de l’année approche et je suis en quelque sorte en phase bilan sur ces trois dernières années écoulées, sur ces trois années dans mon école et les expériences que j’ai vécu. Je pense que ce post est le premier d’une petite série « rétro » sur mes études afin de vous donner aussi mon ressenti sur ce que j’ai vécu, les choses positives et négatives. Je sais que j’aurai aimé qu’on me conseille mieux ou qu’on efface certaines de mes peurs parce que l’après lycée peut être assez intimidant et je sais aussi que le domaine du sport, du marketing et de l’événementiel en attirent un certain nombre mais que visiblement certain en ont une idée faussée. Bref, ne vous étonnez pas si vous voyez quelques posts plus « études » dans les semaines à venir.


Excepté le fait que j’aurai passé toute mon année en alternance, j’ai surtout passé le TOEIC et pour ceux qui pensent que ça fait peur, je vous arrête, tout va bien se passer. J’étais assez angoissée à l’idée de passer cet examen qui était pour ma part obligatoire pour mon année à Londres. Beaucoup d’écoles et d’universités le demande quand vous préparez vos dossiers pour Erasmus alors je pense que si ce n’est pas déjà le cas, vous allez prochainement en entendre parler. Indépendamment du prix, j’avais peur de me trouver avec un résultat qui me casserait le moral mais finalement, j’ai plutôt assez bien assuré les choses.

Pour me préparer j’ai longtemps cherché une méthode adéquate, j’ai acheté des livres et je repoussais  aussi souvent au lendemain mes révisions. Autour de moi le mot d’ordre c’était un peu « entraîne toi » mais je ne voyais pas trop comment puisque jamais je ne suis entraînée à faire les 200 questions en 2 heures.
Je ne pense pas avoir trouvé « the » technique pour réussir et je pense aussi qu’il faut s’inscrire quand on se sent prêt et pas par défaut mais j’avais quand même envie de vous partager mon approche sur cet examen qui peut en intimider plus d’un. Pour ma part, j'ai surtout fait une cure de série US et ai préféré les articles de la BBC à ceux du Parisien.

  1. Se renseigner sur la structure de l’examen
Pour préparer un examen, la meilleure approche est déjà d’étudier la forme de celui-ci et comment il se compose, combien de parties, combien de questions, combien de temps.
Le TOEIC Bridge Listening & Reading (le classique demandé par les écoles et que j'ai passé) est en deux parties (forcément vu son nom) composées de 100 questions chacune et pour lesquelles vous avec 2 heures pour répondre.

La compréhension orale est composée de 4 parties pour lesquelles vous avez 45 minutes pour répondre. La première partie correspond à des questions sur des images où il faut associer une phrase de description parmi celles énoncées, la deuxième partie correspond à l'écoute de conversations courtes sur lesquelles il faut répondre des questions, la troisième partie correspond à l'écoute de conversations plus longues sur lesquelles plusieurs questions sont posées et la quatrième partie correspond à l'écoute de passages sous forme d'offre et de description énoncées par une seule personne.
Il n'y a qu'une seule écoute à chaque fois mais tout est assez bien articulé pour comprendre ce qui est dit. Ma technique a plutôt été de faire par élimination quand la réponse ne me venait pas instinctivement mais vraiment, rassurez-vous il n'y a pas de piège.

La compréhension écrite est composée de 3 parties où vos facilités en grammaire et conjugaison seront appréciés. Pour ma part, j'ai trouvé que le fait d'entendre et de lire la langue au quotidien permet d'avoir des réflexes de structure de phrases qui finalement ne vous permettent pas d'expliquer votre choix mais qui est logique.
La première partie correspond à des phrases à trous à compléter souvent d'un verbe conjugué, la deuxième partie c'est cette fois-ci des textes à compléter et la troisième partie correspond à des questions de compréhension sur des textes (entre une demi-page et une page) qui peuvent être des articles, des annonces de journal, des offres d'emplois... Pour cette dernière partie, je vous conseille de d’abord lire les questions avant le texte car si vous faites l’inverse vous allez lire deux fois le texte au lieu d’une en sachant les informations que vous recherchez et ainsi vous allez économiser du temps or même si il ne faut pas vous presser, vous avez quand même un temps limité.

  1. Ecouter l'anglais
Pour progresser en langue il n’y a pas de secrets il faut écouter et lire la langue. Etant donné que la première partie de l’examen est sous forme de compréhension orale, je pense qu’il n’y a pas de meilleures solutions que :
- écouter des chansons et aller lire les paroles si on ne comprend pas
- regarder en VOSTFR films et série pour se familiariser aux différents accents et aussi assimiler des réflexes de grammaire et de langue familiers
- essayer de résumer ce qu'on vient d’entendre pour voir si on a bien tout compris
- si vous avez l’occasion de partir à l’étranger, de bien écouter quand on vous parle, d’essayer de répondre et surtout de demander à répéter si vous n’avez pas compris

  1. Lire en anglais
La deuxième partie de l’examen laisse place à une compréhension écrite pour laquelle vous pouvez faire les questions dans l’ordre que vous voulez mais si vous voulez mon conseil, faites les questions comme elles viennent pour ne pas vous perdre à tourner les pages tout le temps. 
Ainsi là aussi, pour progresser c’est des habitudes qu'on doit prendre comme :
- lire la presse en anglais
- ne pas se laisser tenter par la barre google traduction qui propose de vous traduire votre page en français
- lire votre bouquin préféré en anglais puisque connaissant l’histoire, il vous sera assez facile d’identifier les mots par rapport aux situations

  1. Le Jour-J
Là encore tout va bien se passer, no stress. Ayez bien avec vous une carte d’identité, deux crayons, une gomme et il n’y a pas de raison que vous n’y arrivez pas. Ne regardez pas trop l’horloge car cela va plus vous brusquer qu’autre chose et restez confiant. N’essayez pas de jeter un oeil sur la copie du voisin ou c’est le doute qui vous empare. Si vous êtes assis sur cette chaise c’est que vous pouvez le faire alors zen.


Enfin, je voulais revenir sur le prix de cet examen. Un aspect qui n’est pas négligeable puisque moi par exemple dans mon école il ne propose pas la préparation au TOEIC ou même de passer le TOEIC… Ne me demandez pas comment ça se fait pour une école qui veut s’inscrire sur un créneau « international » et qui en plus ouvre une école à Londres mais bon. Donc je disais, renseignez vous au préalable dans votre école ou votre université pour savoir si ils ont des offres à vous proposer en tant qu’étudiant car sinon vous pouvez compter entre 110 et 140 euros l’examen le coût de l’examen ce qui est une somme pas négligeable dans un budget alors si en plus vous n’êtes pas tout à fait prêt, ce serait dommage de gâcher autant d’argent.

May the force be with you. x


Et vous, quels sont vos tips pour progresser en langue ?


No Comments

Enregistrer un commentaire