Les bourdes politiques

dimanche 22 mars 2015












Moi et la politique, ça fait deux. Ce n’est pas que je trouve ça inintéressant, quoi qu’un peu, c’est juste que je ne me sens pas assez adulte pour être concernée. Si je ne me sens pas concernée c’est qu’à l’heure d’aujourd’hui je vis chez mes parents et les histoires d’impôts, mutuelles, taxes et compagnie (même si la politique n’influe pas que sur ça), je n’en suis pas directement la victime alors j’écoute de loin mais je ne comprends pas trop l’impact réel que cela à sur ma vie. Est-ce mal ?

Est-ce mal de ne pas comprendre ? Est-ce mal de se sentir perdue face à ce flux d’informations ? Est-ce mal de ne pas toujours trouver avec qui on est d’accord ?
Je vois la politique comme un ramassis de colère entre partis politiques qui n’ont aucun respect entre eux mais qui pensent pouvoir gouverner la France avec tant de rage. La plupart du temps, leur meilleur argument est celui du racisme ou de la lutte des classes avec ces histoires de riches et de pauvres. Moi je suis au milieu, j’écoute et je me sens impuissante. Je me sens impuissante parce que je n’ai pas vraiment l’impression que quelconque parti soit en accord avec les idées que j’ai ou alors il faudrait que je pioche un peu chez chacun. Je crois que la politique c’est quelque chose de trop vicieux pour qu’on essaye de la comprendre sans trop vraiment s’y intéresser, pour les gens comme moi qui ne font pas trop d’efforts.

Je ne dis pas alors qu’il faut négliger la politique mais qu’il me faudrait vraiment un de ces guides pour les nuls pour que je comprenne un peu plus les différences entre chacun et les pour et contre de chaque vision et de quelle est leur stratégie. J’ai essayé de décrypter un programme une fois, j’ai rien compris. J’ai l’impression qu’ils essayent de nous retourner le cerveau dans des phrases qui veulent presque dire l’inverse de leur idée de base parce qu’ils utilisent trop de mots philosophiques dans un discours où vous avez mal au crâne après trois phrases. Je pense qu’ainsi vous avez bien compris que j’associe la politique à quelque chose de très compliqué.

Pour ces départementales, j’ai ouvert l’enveloppe et j’ai trié les prospectus. Ce qui est assez drôle c’est qu’en lisant les programmes, j’avais l’impression de retrouver la même chose chez la gauche et chez la droite. Ils énuméraient les mêmes points, de la même manière. Comment choisir entre deux partis qui t’écrivent les mêmes choses mais qui jamais ne t’expliquent comment ils vont atteindre cet objectif? C’est bien d’avoir des idées, on en a tous, on pourrait tous changer le monde sauf qu’on ne sait pas comment s’y prendre et j’ai l’impression que c’est pareil en politique. Qu’il y a de bonnes idées mais que l’opérationnel ne suit pas. A la fin de chaque mandat du président, ils font le point sur les mesures qu’il a tenu ou non durant son temps et on constate très souvent que celles qui étaient le plus attendues ne sont jamais arrivées.

La politique c’est bien, le fait de voter est bien car cela représente notre démocratie mais face à tant de souhaits et tant de promesses, c’est comme si on ne savait plus où donner de la tête. Chacun essaye d’acheter ses électeurs à sa façon et moi je constate ce manque d’ordre. Trop occupé à se charrier entre eux, ils ne répondent à mes interrogations car leurs solutions ne règle jamais complètement les problèmes. Je ne suis pas là à dire qu’il faudrait trouver un remède à la politique, plutôt que je n’ai pas confiance en les politiques qui pour moi sont plus passés dans le côté show-biz de la chose que personne engagée et soucieuse de ses compatriotes. Peut-être n’est ce que moi qui voit les choses ainsi d’ailleurs…

Alors oui, tout à l’heure j’irai voter. Je ne sais toujours pas trop pour qui, peut être que l’isoloir m’inspirera. La politique c’est très intéressant, intéressant quand c’est construit mais dans ce monde 2.0 qui nous entoure, le rôle de politique a pour moi pris un tout autre sens peu en adéquation avec l’idée que je me fais de quelqu’un censé représenter des milliers de personnes.

No Comments

Enregistrer un commentaire