Homos, la haine

dimanche 14 décembre 2014

Les amis,

Quatre jours que je rêve d’écrire ces quelques mots mais aussi quatre jours que je me lève à 7h, couche à minuit et où je n’ai pas une minute à moi. Avant la grosse journée de demain avec l'arrivée de nombreux sportifs aux Etoiles, je peux enfin me poser quelques minutes pour vous parler du documentaire « Homos, la haine » diffusé mardi soir dernier sur France 2.

Margaux et moi avons eu la chance de découvrir le documentaire en avant première jeudi 4 Décembre. Toutes deux avons passé un excellent moment dans les locaux de France 2 entouré de nombreuses personnalités de la télévision toutes plus impressionnantes les unes que les autres mais surtout de toutes ces personnes qui ont témoigné et que vous regardez avec admiration et tristesse. Admiration pour leur combat, leur façon d’élever leur voix et puis tristesse parce qu’on ne comprend pas comment certaines personnes peuvent être aussi méchantes alors qu’être bi, hétéro ou homo c’est avant tout être un être humain.

Le fait que depuis que la loi pour le mariage pour toi a été voté les violences contre les personnes homosexuelles aient doublé me choque. Nous sommes au vingt et unième siècle, nous sommes avancés sur beaucoup de choses mais on n’accepte toujours pas que des gens peuvent aimer différemment. Je considère que chaque être humain peut aimer qui il veut du moment que ça ne blesse pas la personne qu’il aime. On aime pour nous et pour la personne qu’on aime, pas pour faire plaisir aux autres.

Ce que chacun fait chez soi regarde soi-même pas les autres. A la limite on a le droit de ne pas vouloir cautionner, de fermer les yeux sur ces personnes du même sexe qui s’embrasse mais s’en prendre eux est révoltant. La violence n’a jamais rien résolu, les mots détruisent plus qu’autre chose. Il faut apprendre en vivre en société avec des gens qui sont heureux en aimant différemment. Faut-il être heureux ou malheureux ? Faut-il être différent ou dans la norme ? Chacun à sa propre réponse, chacun à raison car cette réponse définie le bonheur d’autrui.

Ne pas accepter est une chose, être violent une autre. Mettez vous à leur place, changez la situation et si c’était aimer quelqu’un du sexe différent qui était pas normal. On n’a jamais envie d’être la cible d’autrui, d’être la victime. La méchanceté ne résoudra rien, jugez les gens pour qui ils aiment non plus.


Soyons nous même. Vivons pour nous. Arrêtons d’avoir peur des autres. VIVONS comme si aujourd’hui était notre dernier jour. Soyons heureux. Arrêtez de juger autrui sur un fait qui ne défini pas toute leur personnalité.


Merci à France TV d'avoir réalisé ce documentaire, pas facile comme ils l'ont dit car peu de gens acceptent de témoigner au vu des réactions d'autrui et qui sensibilise bien à un état d'esprit restreint.


Ah et oui oui, j’ai bien écrit ça samedi et posté dimanche car finalement le repos n’a été que de très courte durée…

1 commentaire:

  1. Ce reportage est plus que choquant. J'étais abasourdie en écoutant le témoignage de ces personnes. Je suis passée de la tristesse à la haine avec ce documentaire..... La haine envers ces humains qui en maltraitent d'autres. Franchement, je ne sais même pas quoi rajouter d'autres. Je suis indignée.
    (et j'ai également écris un court article réaction à chaud après avoir regardé ce reportage)

    RépondreSupprimer