Instaaaaaaddict.

samedi 29 novembre 2014


Y a des jours, comme ça, je me dis que mon téléphone prend beaucoup de place dans ma vie. C’est comme si j’étais en couple avec mon téléphone. On dort à côté, on mange à côté, on discute ensemble du moins il sait tout de moi parce qu’il entend toutes mes conversations téléphoniques, limite je lui demande son avis sur les habits que je dois acheter quand je me prends en photo avec pour décider. Je crois que mon téléphone et moi on est beaucoup trop fusionnel.

Je réfléchissais à cela tout à l’heure alors que j’étais dans le train et que je réfléchissais à comment éditer ma photo avant de la poster sur Instagram. Je crois que c’est clairement l’application que j’utilise le plus après Twitter.
Souvent je me dis « OH mais ça serait trop beau de poster ça sur Instagram » et du coup sans raison particulière je le photographie pour le poster sur Instagram. C’est dingue comment mon téléphone m’influence.




Instagram c’est à la fois génial et à la fois super vicieux. Avec Instagram tout le monde peut savoir votre vie, ce que vous faites, où vous aller. Un peu comme Facebook mais en photo. Souvent je sais des choses sur mes amis avant qu’il m’en parle grâce à Instagram et parfois on me dit « - Ah j’ai vu que t’avais fait ça - Mais t’as vu ça où? - Ben sur Instagram » et moi j’ai totalement oublié que en effet j’ai posté une photo de l’avant-première des Princes de l’Amour et que c’est trop la honte de croire qu’au delà d’une photo les gens pensent réellement que je suis ce programme.

Puis sérieusement est-ce qu’on va poster une photo de nous en train de pleurer sur Instagram? Non, à quoi bon et puis on aura zéro like et intérieurement on est quand même super content à chaque notification de like. Genre « petite fierté j’ai une mini âme d’artiste » ou genre « je savais que cette photo allait faire fureur ». Instagram c’est presque une course à l’égo quand on y pense ou une course à j’ai une vie plus chouette que toi. On y aligne les photos de nos voyages en y entremêlant les concerts, les soirées, les copines et SURTOUT ce qu’on mange. Parce que oui jamais on va posté une photo d'une action humanitaire, des Restos du coeur ou quoi parce qu'on pensera que ce sera pas « assez cool ». Encore une fois, ça prouve à quel point le 2.0 et ce que les gens peuvent penser de nous nous influencent énormément. Toujours sur le contrôle...


C’est con mais je poste quand même souvent des photos de ce que je mange. Les gens s’en moquent mais moi j’adore. Oui parce que je trouve que comparé à certaines personnes je ne suis pas accro aux Instaselfie si vous voyez ce que je veux dire. Sur ce coup là je suis fière de moi car j’en suis pas encore arrivée à « et si je prenais une selfie pour montrer à quel point j’ai bien fait mes sourcils aujourd’hui » et je suis sûre que vous suivez tous quelqu’un comme ça.



Bon soyons clair, c’est pas non plus parce qu’on a 10K followers et plus de 2K like par photo qu’on doit penser qu’on est THE photographe, non non on est juste des gens trop obsédés par la question « quel filtre me fera paraître le plus à mon avantage? ». Honnêtement, j’utilise plus les filtres Instagram, j’ai trahi Amaro, Mayfair et compagnie pour les filtres de VSCOcam et ceux de PS Express. VOILA, J’AVOUE TOUT.

Dans un sens même si là, maintenant, je supprimais l’application de mon téléphone, je sais que je la réinstallerai demain car je suis comme ça, j’aime bien fouiner un petit peu chez les gens. Je suis curieuse et nous le sommes tous. Je trouve ça sympa aussi de découvrir le monde en image et pour le coup y a aussi des vrais photographes assez talentueux sur Instagram. Alors oui maintenant vous savez que parfois je guette vos photos parce que je trouve votre vie cool ou simplement parce que je veux connaître de nouveaux coins secrets où manger dans Paris.



Ah mais j’allais oublier le plus important, la légende de notre photo. Je crois qu’on pourrait disserter des heures sur l’art et la manière de choisir notre légende Instagram, tellement longtemps que je pense que cet article n’en finirait pas et qu’il vaut mieux ne pas trop s’allonger sur le sujet. Ce sera une bonne idée de nouvel article pour critiquer ces pseudos hipster d’internet qui pense qu’une phrase un petit peu dépressive ou la citation d’une chanson qu’ils n’ont jamais écouté peut les aider à les rendre célèbres. Quoi, c’est pas vrai ?!

2 commentaires:

  1. Instagram, c'est la vie. Et quand on y pense effectivement ça fait peur d'être autant accro à une application, mais bordel elle est TELLEMENT bien !

    RépondreSupprimer
  2. On peut se serrer la main alors, parce-que je me rends vraiment compte que je deviens de plus en plus accro a instagram...! Je me retiens de poster trop de photos car je déteste les gens qui exposent trop leur vie sur les réseaux sociaux, mais j'avoue qu'avec instagram je le fais presque naturellement, sans vraiment me rendre compte et je n'aime pas me voir devenir ce genre de personnes! Bref, appli géniale mais vite addictive. C'est également le genre d'appli qui te fait bader quand tu vois les photos des autres, parce-qu'elles paraissent être aussi parfaites que leur vie !

    RépondreSupprimer